Menu
A+ A A-

Les hydrocarbures, sujet sensible du parc de la mer de Corail en Nouvelle-Calédonie

prix du petrole nouméanouméa: La Nouvelle-Calédonie finalise le plan de gestion du parc naturel de la mer de Corail, dont le volet le plus sensible porte sur l'exploration et l'exploitation de potentielles ressources minérales et en hydrocarbures.
"Il serait aberrant de laisser la moindre porte ouverte à l'exploration ou à l'exploitation d'hydrocarbures", a déclaré à l'AFP Marc Orémus, responsable des programmes marins de l'antenne du WWF (Fonds mondial pour la nature) à Nouméa.

"L'exploration en mer est catastrophique pour l'environnement. Il faut laisser les ressources fossiles là où elles sont", estime pour sa part Christophe Chevillon, directeur de l'ONG Pew, qui considère le projet de plan de gestion comme "une liste de bonnes intentions sans mesures nouvelles".

La Nouvelle-Calédonie a créé en 2014 l'une des plus vastes réserves marines au monde, qui s'étend sur toute sa ZEE (zone économique exclusive), soit 1,3 million de kilomètres carrés.

Cet espace très préservé abrite une biodiversité exceptionnelle comptant 25 espèces de mammifères marins, 48 de requins, 19 d'oiseaux nicheurs et un tiers des récifs "pristine" (sites quasi vierges), dont il ne reste que 1,5% à l'échelle de la planète.

Mais la zone pourrait aussi receler des ressources minérales et des hydrocarbures tels que des nodules polymétalliques, des terres rares, des phosphates ou encore des dépôts sulfurés et des encroûtements ferromagnésiens.

"Le niveau d'exploration et d'évaluation du potentiel en ressources non biologiques est très faible en Nouvelle-Calédonie", souligne le projet de plan de gestion.

Prudent sur ce sujet hautement sensible, le document préconise de "mieux comprendre les enjeux et les risques liés à l'exploration et à l'exploitation des ressources profondes avant d'envisager de nouvelles prospections".

Les compagnies pétrolières intéressées


Selon Christophe Lefeuvre de Conservation International, il faut proscrire les campagnes d'exploration sismique "dont les ondes, qui pénètrent à 4 km sous le plancher sous-marin, ont un impact nocif pour les animaux marins".

Or, l'éventualité de ressources en hydrocarbures se trouve confortée par la découverte récente d'un septième continent, Zealandia, dont la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie sont les seules terres émergées.

Le fait que Zealandia, né il y a quelque 80 millions d'années, soit le résultat d'une fragmentation du supercontinent Gondwana constitue en effet, pour les géologues, un contexte propice à la présence de pétrole ou de gaz.

Faute de campagne exploratoire, ils sont aujourd'hui impossibles à localiser. "Avec le parc marin, on risque de faire des zonages de protection totale et de développement durable à l'aveugle", s'insurge Bernard Robineau, chef du service de la géologie de la Direction des mines et de l'énergie de Nouvelle-Calédonie (Dimenc).

En 2009, le président du gouvernement local avait déclaré dans un discours devant le Congrès calédonien que "l'économie de l'avenir, c'est aussi celle liée à l'exploitation des hydrocarbures offshore".

Trois ans plus tard, lors d'une conférence à Canberra, les connaissances scientifiques réunies par la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande et l'Australie avaient suscité l'intérêt d'une vingtaine de compagnies pétrolières et de sociétés de prospection.

La Dimenc s'était alors lancée dans une réflexion sur un code minier pour les hydrocarbures afin d'établir un cadre réglementaire, mais le projet n'a pas été finalisé.

"Personne ne dit que la ZEE de la Nouvelle-Calédonie est un Eldorado, mais on ne peut pas la mettre totalement sous cloche, ne serait-ce que pour l'acquisition de connaissances scientifiques, qui passe par des campagnes sismiques", explique M. Robineau.

Une version finalisée du plan de gestion du parc naturel de la mer de Corail doit être remis au gouvernement calédonien le 24 avril avant un examen par les élus du Congrès.

(c) AFP


Commenter Les hydrocarbures, sujet sensible du parc de la mer de Corail en Nouvelle-Calédonie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:30

    Le pétrole lesté par la prudence des investisseurs

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi dans un marché empreint de prudence alors que persistent les...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:29

    Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à…

    Davos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:14

    La compagnie chinoise CNOOC prévoit ses plus fortes dépenses…

    Singapour: CNOOC, le plus grand producteur de pétrole offshore de Chine, prévoit que ses dépenses en capital pour 2019 seront les plus...

    mercredi 23 janvier 2019 à 17:03

    Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur prod…

    New York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que...

    mercredi 23 janvier 2019 à 15:57

    La compagnie pétrolière Vénézuélienne PDVSA annonce une bais…

    Caracas: La compagnie pétrolière PDVSA appartenant à l’État vénézuélien, a déclaré que sa dette avait diminué de 5% l’an dernier, pour atteindre...

    mercredi 23 janvier 2019 à 12:35

    Le pétrole remonte dans un marché volatil

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie de leurs pertes de la veille dans un...

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite