Menu
A+ A A-

Pétrole: Cenovus achète des actifs de ConocoPhillips pour 17,7 mds CAD

prix du petrole MontréalMontréal: Le pétrolier canadien Cenovus va acheter pour 17,7 milliards de dollars canadiens (12,3 milliards d'euros) la quasi totalité des actifs de la compagnie américaine ConocoPhillips dans les mines de sables bitumineux, ont annoncé mercredi les deux sociétés.
Cenovus va récupérer notamment les 50% de la participation de ConocoPhillips dans FCCL Foster Creek Christina Lake (FCCL), une coentreprise entre les deux pétroliers spécialisée dans l'extraction de pétrole à partir des sables bitumineux au nord de Fort McMurray, en Alberta (ouest).

De plus Cenovus va acquérir la majorité des actifs de ConocoPhillips dans le projet Deep Basin, à cheval sur les provinces canadiennes de l'Alberta et de Colombie-Britannique, a indiqué Cenovus dans son communiqué.

Le pétrolier canadien a indiqué que ces actifs avaient une production moyenne de 298.000 barils d'équivalent pétrole par jour (bep/j) en 2017. Avec cette acquisition, Cenovus va pratiquement doubler sa production à environ 588.000 bep/j pour l'année en cours et doubler aussi ses réserves estimées.

Cenovus va payer en numéraire 14,1 milliards de dollars canadiens. En solde de la transaction, le pétrolier va donner 208 millions de ses actions à ConocoPhillips.

Le financement est assuré en partie par une ligne de crédits et par la cession d'actifs, comme notamment Pelican Lake et Suffield, dont la production a été en moyenne de 47.600 bep/j en 2016, dont la moitié en pétrole brut et le reste en gaz naturel.

Après cette cession, qui devrait être effective dans la deuxième moitié de l'année, ConocoPhillips reste toutefois engagé dans les sables bitumineux canadiens avec sa participation de 50%, aux côtés du Français Total, dans la mine de Surmont oil, ainsi que ses terrains de Blueberry-Montney dont il est l'exploitant unique.

La cession de FCCL et de Deep basin "aura un impact immédiat et significatif sur la valeur du groupe" ConocoPhillips, a estimé son PDG Ryan Lance.

Le pétrolier américain va réduire de 20 milliards de dollars son endettement et doubler son programme de rachat d'actions pour un montant de 6 millions de dollars américains (USD), a-t-il ajouté dans un communiqué.

Ce désengagement partiel de ConocoPhillips des bassins des sables pétrolifères canadiens s'explique par la faiblesse persistante des cours du pétrole, qui obère la rentabilité des compagnies en raison de coûts d'exploitation plus importants pour traiter un pétrole lourd.

D'autres pétroliers ont préféré également réduire la voilure ou même sortir totalement.

Début mars, le pétrolier néerlando-britannique Royal Dutch Shell qui a cédé pour 8,5 milliards de dollars deux projets de sables bitumineux, Athabasca et Peace River, au groupe Canadien Natural Resources.

En décembre, le pétrolier norvégien Statoil avait formalisé son retrait total des sables bitumineux en cédant Kai Kos Dehseh (KKD) dans l'Alberta au canadien Athabasca Oil.

Le géant pétrolier américain ExxonMobil, en raison de la chute des cours du brut, a lui réévalué en février ses réserves mondiales en supprimant l'intégralité des 3,5 milliards de barils estimés dans les sables bitumeux de Kearl.

(c) AFP

Commenter Pétrole: Cenovus achète des actifs de ConocoPhillips pour 17,7 mds CAD


    Le pétrole au Canada / Québec

    mardi 18 décembre 2018

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    lundi 03 décembre 2018

    Le pétrole canadien bondit après la baisse de production de …

    Ottawa: Les cours du pétrole canadien bondissaient lundi après la décision de l'Alberta d'imposer aux pétrolières actives dans cette province une baisse...

    lundi 03 décembre 2018

    Canada: l'Alberta réduit sa production pétrolière pour frein…

    Ottawa: La Première ministre d'Alberta, Rachel Notley, a annoncé dimanche une réduction de 8,7% de la production pétrolière de cette province canadienne...

    -Toutes les nouvelles du pétrole au Canada
    -Toutes les nouvelles du pétrole au Québec

    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    TransCanada relance Keystone

    mercredi 20 février 2019

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut dans le Missouri au début du mois, a rapporté Reuters, citant le porte-parole de TransCanada, Terry Cunha.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite