Logo

Le pétrole à l'équilibre à New York avant les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert à un niveau proche de l'équilibre mercredi à New York, avant la publication des chiffres hebdomadaires officiels sur les stocks aux Etats-Unis.
Vers 13H15 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 10 cents à 48,47 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On n'anticipe pas une forte hausse des stocks de brut", a estimé Carl Larry de Oil Outlooks, en référence aux chiffres que doit publier à 14H30 GMT le département de l'Energie (DoE).

M. Larry prenait notamment à l'appui les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute (API) qui n'ont fait état mardi soir que d'une progression de 1,9 millions de barils.

Les réserves américaines de brut sont au centre des préoccupations du marché car elles sont à un niveau record après avoir fortement monté depuis le début de l'année malgré la réduction de l'offre engagée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et onze autres pays.

Pour la semaine achevée le 24 mars, les stocks de brut pourraient augmenter de 2 millions de barils tandis que les réserves d'essence reculeraient de 2 millions de barils et celles de produits distillés de 1,2 million de barils, selon la médiane d'un consensus d'analystes compilé par Bloomberg.

"Les raffineries sont de retour après leur maintenance, la demande reste forte et l'économie semble progresser" a commenté Carl Larry.

Après avoir perdu environ 11% depuis le début du mois de mars, les cours ont semblé esquisser un rebond la veille, après des informations faisant état de troubles en Libye empêchant, selon les analystes, l'exploitation d'importants champs pétroliers.

"Par ailleurs, les Emirats arabes unis prévoient de réduire leur production quotidienne de 200.000 barils entre mars et mai, ce qui est plus que prévu", ont ajouté les analystes de Commerzbank dans une note.

Dans l'immédiat, le pétrole effaçait toutefois une partie de ses gains acquis au cours des échanges électroniques précédant la séance, ce que Carl Larry expliquait par un regain de prudence dû au déclenchement de la procédure de sortie de l'Union européenne par le Royaume-Uni, même si cet évènement était attendu.

(c) AFP

Commenter Le pétrole à l'équilibre à New York avant les stocks américains


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.