Menu
RSS
A+ A A-

Hydrocarbures: Shell se retire de l'onshore au Gabon

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la vente de ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon à une société de l'américain Carlyle pour 587 millions de dollars.
Shell a précisé dans un communiqué que, ce faisant, il cédait la totalité de ses actifs terrestres dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir cinq champs et des participations dans quatre autres champs que la major n'exploite pas directement.

Les activités transférées comprennent aussi un oléoduc entre Rabi et Gamba et le terminal pétrolier de Gamba sud.

Ces champs ont permis en 2016 la production de 41.000 barils équivalent-pétrole par jour.

L'acheteur est Assala Energy Holdings, qui appartient à la société d'investissement Carlyle. Outre le prix d'acquisition, il va prendre en charge une dette de 285 millions de dollars liée à ces activités. Il pourrait aussi devoir verser jusqu'à 150 millions de dollars supplémentaires à Shell en fonction de l'évolution des prix et de la production de ces activités.

Environ 430 employés de Shell sur place passeront sous l'égide d'Assala Energy lorsque la transaction aura été bouclée, vers le milieu de l'année d'après Shell.

Pour cette major pétrolière, cette vente va entraîner l'inscription d'une perte exceptionnelle de 53 millions de dollars sur son résultat après impôt dans les comptes du premier trimestre 2017.

"Shell est fier de ce qu'il a fait au Gabon lors des 55 dernières années. La décision de vendre n'a pas été prise à la légère, mais entre dans la stratégie de Shell de se concentrer sur la production en amont là où il est le plus compétitif", a expliqué Andy Brown, le directeur de Shell pour "l'amont" - qui comprend l'exploration et la production de pétrole brut et de gaz naturel.

La compagnie pétrolière conserve toutefois deux permis d'exploration pour des blocs offshore (en mer) au large du Gabon.

Le départ de Shell de l'onshore gabonais intervient après la réduction de voilure annoncée dans ce pays par le français Total à la fin février, avec la cession d'activités pour quelque 350 millions de dollars à la société franco-britannique Perenco.

Du côté de Shell, cette cession s'inscrit dans un vaste plan de cessions d'actifs, visant un total de 30 milliards de dollars de ventes dont 15 milliards engagés en 2016. Le groupe, qui se remet doucement sur pied grâce à une relative meilleure tenue des cours du brut depuis la fin de l'année dernière, a annoncé début mars la cession de 8,5 milliards de dollars d'actifs dans le sable bitumineux au Canada.

La major entend mettre l'accent sur l'exploitation en eaux profondes et dans le gaz, en s'appuyant pour ce dernier sur les actifs récemment absorbés avec l'acquisition du britannique BG Group.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière Shell

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières condamnations

jeudi 20 septembre 2018

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les compagnies Shell et Eni, infligeant quatre ans de prison à deux personnes considérées comme des intermédiaires, selon une...


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

lundi 24 septembre 2018 à 16:21

Le pétrole grimpe, le Brent au plus haut depuis 2014 après l…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent ayant touché son plus haut niveau depuis près de...

lundi 24 septembre 2018 à 15:27

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions d…

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant...

lundi 24 septembre 2018 à 11:18

Le baril de pétrole Brent au plus haut depuis novembre 2014…

Londres: Le prix du baril de pétrole Brent a atteint lundi son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de...

lundi 24 septembre 2018 à 07:39

Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront s'ils le j…

Alger: Les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun, a déclaré le...

lundi 24 septembre 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de...

dimanche 23 septembre 2018 à 17:04

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces"…

Téhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite