Menu
A+ A A-

Hydrocarbures: Shell se retire de l'onshore au Gabon

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la vente de ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon à une société de l'américain Carlyle pour 587 millions de dollars.
Shell a précisé dans un communiqué que, ce faisant, il cédait la totalité de ses actifs terrestres dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir cinq champs et des participations dans quatre autres champs que la major n'exploite pas directement.

Les activités transférées comprennent aussi un oléoduc entre Rabi et Gamba et le terminal pétrolier de Gamba sud.

Ces champs ont permis en 2016 la production de 41.000 barils équivalent-pétrole par jour.

L'acheteur est Assala Energy Holdings, qui appartient à la société d'investissement Carlyle. Outre le prix d'acquisition, il va prendre en charge une dette de 285 millions de dollars liée à ces activités. Il pourrait aussi devoir verser jusqu'à 150 millions de dollars supplémentaires à Shell en fonction de l'évolution des prix et de la production de ces activités.

Environ 430 employés de Shell sur place passeront sous l'égide d'Assala Energy lorsque la transaction aura été bouclée, vers le milieu de l'année d'après Shell.

Pour cette major pétrolière, cette vente va entraîner l'inscription d'une perte exceptionnelle de 53 millions de dollars sur son résultat après impôt dans les comptes du premier trimestre 2017.

"Shell est fier de ce qu'il a fait au Gabon lors des 55 dernières années. La décision de vendre n'a pas été prise à la légère, mais entre dans la stratégie de Shell de se concentrer sur la production en amont là où il est le plus compétitif", a expliqué Andy Brown, le directeur de Shell pour "l'amont" - qui comprend l'exploration et la production de pétrole brut et de gaz naturel.

La compagnie pétrolière conserve toutefois deux permis d'exploration pour des blocs offshore (en mer) au large du Gabon.

Le départ de Shell de l'onshore gabonais intervient après la réduction de voilure annoncée dans ce pays par le français Total à la fin février, avec la cession d'activités pour quelque 350 millions de dollars à la société franco-britannique Perenco.

Du côté de Shell, cette cession s'inscrit dans un vaste plan de cessions d'actifs, visant un total de 30 milliards de dollars de ventes dont 15 milliards engagés en 2016. Le groupe, qui se remet doucement sur pied grâce à une relative meilleure tenue des cours du brut depuis la fin de l'année dernière, a annoncé début mars la cession de 8,5 milliards de dollars d'actifs dans le sable bitumineux au Canada.

La major entend mettre l'accent sur l'exploitation en eaux profondes et dans le gaz, en s'appuyant pour ce dernier sur les actifs récemment absorbés avec l'acquisition du britannique BG Group.

(c) AFP

Commenter Hydrocarbures: Shell se retire de l'onshore au Gabon


    Le pétrole au Gabon

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Gabon

    samedi 06 octobre 2018

    Gabon: libération de l'ex-ministre du Pétrole incarcéré depu…

    Libreville: L'ex-ministre gabonais du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, en détention préventive depuis plus d'un an et demi pour "détournements de deniers publics...

    jeudi 30 août 2018

    Gabon: procès d'un ex-ministre du Pétrole accusé de détourne…

    Libreville: Le procès d'un ex-ministre gabonais du Pétrole, en détention préventive depuis 19 mois pour "détournements de deniers publics", s'est ouvert jeudi...

    jeudi 29 mars 2018

    Le Gabon veut plus de flexibilité dans son code pétrolier

    Libreville: Le Gabon, pays d'Afrique centrale producteur de pétrole frappé par la chute du prix du baril en 2014, prévoit plus de...

    La Compagnie pétrolière Shell

    Réchauffement: les géants du pétrole devraient tailler la production (ONG…

    vendredi 01 novembre 2019

    Paris: Les sept principales compagnies pétrolières privées devraient réduire leur production de plus d'un tiers d'ici 2040 pour garder les émissions carbone dans les objectifs de l'accord de Paris, selon une ONG étudiant le secteur.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite