Menu
A+ A A-

Biocarburants: la France veut infléchir la position de Bruxelles

prix du petrole ParisParis: La France souhaite faire revenir la Commission européenne sur sa proposition de freiner le recours aux agrocarburants de première génération, a-t-on appris lundi auprès du ministère de l'Agriculture.
La Commission a annoncé le 1er décembre qu'elle souhaitait réduire de manière draconienne la part des produits agricoles dans les biocarburants de première génération entre 2021 et 2030, en réduisant le taux d'incorporation à 3,8% en 2030 au lieu de 7% aujourd'hui en France. Les discussions officielles sur le texte lui-même sont annoncées pour juillet 2017, sous présidence estonienne.

La France souhaite "inciter" à développer la seconde génération de biocarburants "au lieu de taper sur la première", a indiqué le ministère de l'Agriculture à l'AFP.

Le ministère souligne les enjeux liés à l'utilisation des biocarburants, enjeux environnementaux, d'indépendance énergétique (baisse des importations de pétrole) mais aussi enjeux industriels alors qu'une "filière a investi là-dedans".

"Le vrai risque, c'est que si on tire à boulets rouges sur la première génération (de biocarburants, NDLR) il y a un risque sur la seconde génération", indique-t-on au ministère.

Les betteraviers français avaient fait part de leur colère en décembre dernier, après cette prise de position de Bruxelles, dénonçant un "coup de poignard" dans le dos de la filière, une des rares dont l'horizon était encore dégagé dans l'agriculture française.

Les producteurs d'oléoprotéagineux s'étaient également montrés inquiets pour l'avenir de la filière française du colza, jusqu'à présent très dépendante de ses débouchés dans l'énergie, composée, outre des producteurs, d'une dizaine d'usines de trituration et d'usines d'esthérisation.

Pour le principal syndicat agricole européen, le COPA-COGECA, les biocarburants, y compris de première génération, sont la seule solution réelle de remplacement des carburants fossiles sur le long terme et sans eux, l'UE ne parviendra pas à réaliser ses objectifs en matière de climat et d'énergie.

Une thèse contraire à celle de nombreuses ONG: longtemps vus comme l'alternative idéale aux carburants fossiles, les agrocarburants sont depuis plusieurs années épinglés en raison de leur impact négatif sur la production alimentaire, la déforestation et à terme, le climat.

C'est l'une des raisons avancées par la Commission pour ses objectifs croissants d'incorporation de biocarburants dits avancés ou deuxième génération, fabriqués à base de déchets agricoles et forestiers ou de microalgues, pour atteindre 3,6% en 2030 et ainsi remplacer les biocarburants de première génération.

Mais cette nouvelle technologie entre à peine en phase d'industrialisation et va nécessiter des investissements conséquents.

(c) AFP

Commenter Biocarburants: la France veut infléchir la position de Bruxelles


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2019 à 16:37

    BP et des partenaires investissent 6 milliards de dollars en…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP va investir, avec des partenaires, 6 milliards de dollars (5,33 milliards d'euros) en Azerbaïdjan, notamment pour...

    vendredi 19 avril 2019 à 06:06

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, dopés par des informations faisant état d'une baisse du...

    jeudi 18 avril 2019 à 22:21

    Les prix du pétrole montent avant un week-end prolongé

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé jeudi et affiché une nouvelle semaine de hausse à la veille...

    jeudi 18 avril 2019 à 16:32

    Les prix du pétrole divergent dans un marché indécis

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, à la veille du long week-end pascal vendredi et lundi.

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite