Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, la production russe inquiète

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, des informations sur la production russe, qui serait en hausse, inquiétant les investisseurs.
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 55,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 61 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance à cédait 76 cents à 53,29 dollars.

Les cours de l'or noir reculaient lundi alors que les marchés scrutent les données disponibles sur les productions nationales de brut pour voir si l'accord conclu par de nombreux pays producteurs fin 2016 sous la direction de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) était respecté.

"Les pays non-membres de l'OPEP tarderaient à atteindre leurs objectifs de baisse de production, et le ministre iranien du pétrole a dores et déjà exclu une extension de l'accord au-delà des six premiers mois de 2017", a expliqué Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La Russie, l'un des plus grands producteurs mondiaux qui s'est engagé à limiter sa production de 300.000 barils par jour est particulièrement observée.

"La production russe aurait reculé de 127.000 barils en février, par rapport aux niveaux de référence d'octobre, bien en deçà des objectifs affichés", se sont inquiétés les analystes de PVM.

La Russie avait déjà annoncé qu'elle ne respecterait son objectif qu'à la fin du mois d'avril.

"Cela nous permettra en mai et juin de produire exactement 300.000 barils par jour de moins qu'en octobre", a déclaré le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, fin février.

Par ailleurs, les marchés observeront mercredi les données hebdomadaires sur les réserves américaines, qui permettent entre autre d'estimer à quel rythme reprend la production américaine.

Selon un consensus d'analystes établi par Bloomberg, les réserves de brut au 24 février auraient augmenté de 3 millions de barils.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 18 octobre 2018 à 16:12

Le pétrole au plus bas en un mois, les paris sur un manque d…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors qu'un bond hebdomadaire des stocks américains de brut a contredit...

jeudi 18 octobre 2018 à 13:49

Les automobilistes pris au piège du diesel

Paris: Face à la flambée des prix du gazole, les propriétaires de voitures diesel se sentent pris au piège, le revirement des...

jeudi 18 octobre 2018 à 05:32

Le pétrole poursuit sa chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer jeudi en Asie sous l'effet du bond accusé des stocks de brut américain dans...

mercredi 17 octobre 2018 à 22:03

Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé mercredi en réaction au bond des stocks de brut américains, dans un...

mercredi 17 octobre 2018 à 17:25

La hausse du prix des carburants, nouvelle épine dans le pie…

Paris: La montée plus rapide que prévu des prix du pétrole met en difficulté l'exécutif, qui a fait voter une forte hausse...

mercredi 17 octobre 2018 à 17:21

Les stocks de pétrole brut bondissent aux Etats-Unis

New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont fortement augmenté la semaine dernière tandis que ceux d'essence ont nettement reculé...

mercredi 17 octobre 2018 à 16:19

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant les données officielles sur les réserves...

mercredi 17 octobre 2018 à 15:48

Shell vend des actifs au Danemark pour 1,9 milliard de dolla…

Londres: Le géant des hydrocarbures Shell a annoncé mercredi la vente au norvégien Noreco de sa participation dans un consortium pétrolier au...

mercredi 17 octobre 2018 à 12:09

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant les données officielles sur les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite