Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en nette hausse, confiant en l'Opep

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, grâce à une confiance revenue sur le respect des quotas de l'Opep, ce qui permettait au baril d'être proche de l'équilibre sur la semaine.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut a pris 86 cents à 53,86 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a gagné 1,07 dollar à 56,70 dollars sur le contrat pour livraison en avril à l'Intercontinental Exchange (ICE).

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a rassuré les investisseurs en faisant état vendredi d'un "taux de conformité initial record" avec les niveaux de production que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'était fixé.

Ces limites de production avaient été décidées fin 2016 par le cartel avec ses partenaires dont la Russie. Elles avaient permis de relancer le cours du baril qui a quasi-doublé par rapport à février 2016, quand il avait touché le plus bas de la décennie.

Les analystes s'étaient alors toutefois montrés sceptiques sur le fait qu'elles soient réellement appliquées à partir du 1er janvier comme prévu.

"Puisque l'application est si bonne, certains s'attendent même à ce que la réduction de la production soit étendue dans les prochains mois", a avancé Phil Flynn de Price Futures.

En janvier, la production mondiale de pétrole a chuté de 1,5 million de barils par jour (mbj), selon l'AIE, qui attribue le gros de la baisse à l'OPEP.


Demande en hausse

"Ils ont relevé leurs prévisions de la demande mondiale, ce qui apporte également du soutien" aux cours, a complété John Kilduff de Again Capital.

Pour certains analystes la hausse des cours vendredi a été alimentée par les déclarations du président américain Donald Trump qui avait promis jeudi qu'il allait "annoncer quelque chose dans les deux ou trois semaines qui sera phénoménal en termes d'impôts".

"Si nous avons d'importantes réductions d'impôts, cela devrait faire encore augmenter la demande de pétrole", a estimé Phil Flynn.

Toujours sur le front de la demande, le commerce chinois a rebondi en janvier après le plongeon de 2016, signe d'une reprise précaire d'un pilier crucial de la deuxième économie mondiale.

"C'est crucial pour le marché du pétrole et pour les perspectives de demande. C'est vraiment un très bon signe", a commenté John Kilduff.

Plus spécifiquement, en janvier, la Chine a importé 34,03 millions de tonnes de brut, contre 36,38 millions en décembre et 26,69 millions en janvier 2016.

Cette hausse d'une année sur l'autre s'explique par la tenue du nouvel an chinois fin janvier en 2017, incitant les raffineries à faire le plein de brut avant le début des festivités qui s'étaient tenues début février en 2016.

Seule ombre au tableau, la production américaine continue à montrer des signes de reprise puisque le nombre de puits de forage en activité aux Etats-Unis, un indicateur avancé des extractions, a encore augmenté la semaine précédente, selon le décompte hebdomadaire du groupe privé Baker Hughes.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette hausse, confiant en l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite