Menu
RSS
A+ A A-

BP repasse de justesse dans le vert en 2016 en se serrant la ceinture

prix du petrole LondresLondres: La major pétrolière BP est repassée de justesse dans le vert en 2016 après un exercice 2015 marqué par de lourdes pertes, grâce à d'importantes réductions de coût et à un léger rebond des cours en fin d'année qui la rend un peu plus optimiste pour 2017.
La compagnie britannique a dégagé en 2016 un bénéfice net de 115 millions de dollars, contre une perte abyssale de presque 6,5 milliards de dollars l'année précédente. Elle a souligné y être parvenue en réduisant de quelque 7 milliards de dollars ses coûts en comparaison de 2014 - via de moindres investissements, des cessions et des suppressions d'emploi.

L'entreprise a expliqué mardi que l'environnement d'affaires était resté "difficile" en 2016, avec un prix moyen du baril de Brent - la référence pour le pétrole de la mer du Nord - à 44 dollars pendant l'année, au plus bas depuis 12 ans.

Elle a limité ses investissements en capital à 16 milliards de dollars, contre 18,7 milliards en 2015 et moins que l'objectif de 17 à 19 milliards qu'elle s'était fixé en début d'année dernière, époque où elle prévoyait de supprimer quelque 4.000 postes pendant l'année chez ses employés et sous-traitants.

Cette nette réduction de voilure a entraîné une chute de 17% du chiffre d'affaires, à 186,6 milliards de dollars.

La major s'est recentrée sur un certain nombre de projets prioritaires, avec six grands projets d'exploitation lancés en 2016, de l'Algérie au Golfe du Mexique américain. Elle a aussi acquis 10% d'une importante concession pétrolière onshore à Abou Dhabi dont le français Total est actionnaire à la même hauteur.

Dans le golfe du Mexique, BP a expliqué être en bonne voie pour solder les conséquences financières désastreuses de la catastrophe écologique de 2010. L'explosion de la plate-forme pétrolière DeepWater Horizon exploitée par BP y avait fait 11 morts et provoqué une marée noire sur 180.000 kilomètres carrés.

La compagnie a souligné avoir intégré une charge d'environ 4 milliards de dollars dans ses comptes 2016 du fait de cette catastrophe, qui lui a coûté un total de 62,6 milliards de dollars avant impôt depuis 2010 (44,1 milliards après impôt), pour payer le nettoyage des côtes, indemniser les particuliers et entreprises victimes et régler les contentieux avec les autorités.

Les coûts liés à DeepWater Horizon ont été moindres en 2016 que lors de l'année précédente et la major espère que ses comptes en subiront de moins en moins les conséquence, pour se "limiter" à autour d'un milliard de dollars par an à partir de 2019.


- Prudence

En attendant, BP espère bien profiter de la remontée des cours du baril, dopés ces derniers mois par un accord de réduction de production sous l'égide de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Au quatrième trimestre, la compagnie a déjà pu compter sur un prix moyen du Brent à 49 dollars, ce qui l'a aidée à repasser nettement dans le vert sur ce seul trimestre - avec un bénéfice net de presque 500 millions de dollars contre une perte de 3,3 milliards au quatrième trimestre 2015.

Pour 2017, la major a construit ses budgets sur une hypothèse d'un baril de Brent autour de 60 dollars.

Prudente, elle prévoit néanmoins de limiter ses investissements dans une fourchette de 16 à 17 milliards de dollars et va maintenir inchangé son dividende à 10 cents par action pour le quatrième trimestre.

"L'ombre du Golfe du Mexique pèse toujours sur les performances financières de BP, même si l'entreprise prévoit qu'elle va s'estomper dans les années à venir", a noté Laith Khalaf, analyste chez Hargreaves Lansdown.

"Le niveau des prix du baril continue de constituer un problème pour les majors, car si la situation est bien meilleure qu'il y a un an (lorsque les cours chutaient sous les 30 dollars, ndlr), nous sommes loin du bon vieux temps où les cours dépassaient les 100 dollars le baril" il y a trois ans, a-t-il ajouté.

L'action BP chutait de 2,62% à 464,05 pence vers 10H00 GMT à la Bourse de Londres, où il constituait la pire performance au sein de l'indice FTSE-100.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

lundi 24 septembre 2018

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 octobre 2018 à 21:35

Le pétrole avance prudemment face au feuilleton saoudien

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mardi, surveillant avec attention les suites de l'affaire de disparition du journaliste saoudien...

mardi 16 octobre 2018 à 21:08

Nigeria: le Sénat ouvre une enquête sur les subventions à la…

Abuja: Le Sénat nigérian a ouvert mardi une enquête sur l'opacité des subventions accordées au principal importateur de carburant dans le pays...

mardi 16 octobre 2018 à 18:49

Pétrole: début du chantier d'un gisement de Lukoil en mer Ca…

Moscou: La construction d'infrastructures a débuté mardi en mer Caspienne pour l'exploitation d'un champ pétrolier du russe Lukoil, qui dispose d'une dizaine...

mardi 16 octobre 2018 à 14:35

Le pétrole, une arme à double tranchant pour l'Arabie saoudi…

Londres: Face aux critiques américaines sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, l'Arabie saoudite a menacé de déséquilibrer le marché de...

mardi 16 octobre 2018 à 12:48

Le pétrole recule, le marché hésite

Londres: Les prix du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille dans un marché qui surveille avec...

mardi 16 octobre 2018 à 07:10

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie en raison de l'affaire…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter mardi en Asie en raison d'inquiétudes quant aux tensions entre Washington et Ryad après...

lundi 15 octobre 2018 à 21:58

Le pétrole finit en petite hausse, surveillant l'Arabie saou…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi dans un marché prudent alors que la relation entre les États-Unis et...

lundi 15 octobre 2018 à 16:24

Les prix des carburants augmentent encore en France

Paris: Le prix du gazole vendu dans les stations-service françaises a augmenté la semaine dernière, tandis que celui du sans plomb est...

lundi 15 octobre 2018 à 16:23

Le pétrole recule, le marché surveille les Etats-Unis et l'A…

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que la relation entre les Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite