Menu
A+ A A-

Pétrole: Shell va vendre pour 3,8 mds USD d'actifs en mer du Nord

prix du petrole LondresLondres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé mardi la vente d'actifs en mer du Nord britannique à l'entreprise d'investissement Chrysaor, pour un total maximal de 3,8 milliards de dollars, réduisant de plus de moitié sa production dans la région.
Shell a expliqué dans un communiqué qu'il allait céder la totalité de sa participation dans neuf champs d'hydrocarbures (Buzzard, Beryl, Bressay, Elgin-Franklin, J-Block, Greater Armada cluster, Everest, Lomond et Erskine), et une partie de sa propriété dans un dixième (Schiehallion).

Le montant entendu entre les deux parties comprend une somme de base de 3 milliards de dollars, à laquelle s'ajoutent jusqu'à 600 millions entre 2018 et 2021 en fonction de l'évolution des cours et 180 millions supplémentaires en cas de découvertes de gisements.

Le coût total futur associé au démantèlement de ces champs est évalué à 3,9 milliards de dollars. Shell assumera un milliard de dollars de ces coûts à l'avenir, le reste passant à la charge de Chrysaor.

Shell a précisé espérer que l'accord soit validé au cours du second semestre 2017.

Environ 400 employés de Shell passeront sous pavillon Chrysaor lorsque la transaction aura été bouclée.

La part de Shell dans la production totale de ces différents champs a représenté 115.000 barils équivalent pétrole (bep) par jour en 2016, sur un total de 211.000 bep par jour produits par la major pétrolière en mer du Nord britannique. Le géant anglo-néerlandais va donc céder l'équivalent de 54,5% de sa production dans cette région mature.

Il a toutefois assuré qu'il conserverait "une présence importante, plus concentrée et renforcée en mer du Nord britannique, avec le re-développement du champ Schiehallion et le lancement attendu du projet Clair Ridge".

Le directeur financier du groupe, Simon Henry, a rappelé que cette vente s'inscrivait dans un large programme de cession d'actifs totalisant 30 milliards de dollars, déjà annoncé notamment dans le Golfe du Mexique américain et au Canada. Comme les autres majors mondiales, Shell a réduit la voilure en raison de la chute des cours du pétrole depuis le courant 2014.

"C'est aussi en ligne avec la stratégie de Shell de valoriser et de simplifier notre portefeuille après l'acquisition de BG", a ajouté M. Henry.

Shell a bouclé en février 2016 l'achat du groupe d'hydrocarbures britanniques BG pour 47 milliards de livres (55 milliards d'euros au taux de change actuel), afin notamment de se renforcer dans le gaz naturel liquéfié (GNL). Mais il n'avait pas fait mystère de son intention de céder un certain nombre d'activités de l'ex-BG jugées non prioritaires.


(c) AFP

Commenter Pétrole: Shell va vendre pour 3,8 mds USD d'actifs en mer du Nord


    La Compagnie pétrolière Shell

    Le bénéfice net de Shell réduit de moitié au 2e trimestre

    jeudi 01 août 2019

    Londres: Le bénéfice net du géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a été divisé par deux au deuxième trimestre, en raison d'un repli des cours du pétrole et du gaz et de moindres marges sur ses opérations de raffinage.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 18 septembre 2019 à 12:56

    Le pétrole baisse mais reste soutenu par le risque élevé en …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, alors que les investisseurs suivent de près l'évolution de l'approvisionnement...

    mercredi 18 septembre 2019 à 10:39

    Loukoïl met en garde contre l'achat de pétrole... sur Instag…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Loukoïl a mis en garde ses clients contre de fausses offres d'achat de pétrole diffusées sur le...

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    mardi 17 septembre 2019 à 18:11

    Le prix du baril de brut chute sur des espoirs de reprise de…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:40

    La production d'Aramco de retour à la normale plus vite que …

    Londres: La production pétrolière saoudienne, réduite de moitié après les attaques du week-end, retrouvera un niveau normal dans deux ou trois semaines...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:33

    Le baril de brut perd plus de 6%, espoirs de reprise de la p…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 12:03

    La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible…

    Dubaï: Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la...

    mardi 17 septembre 2019 à 11:15

    Le pétrole baisse légèrement, incertitude après l'attaque en…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un contexte incertain après l'explosion des cours la veille...

    mardi 17 septembre 2019 à 09:18

    Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en…

    Tokyo: Les cours du pétrole n'étaient qu'en très léger recul mardi, après avoir décollé lundi en raison des attaques contre des installations...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite