Menu
RSS
A+ A A-

BP prévoit un ralentissement de la croissance de la demande de pétrole

prix du petrole LondresLondres: La demande mondiale de pétrole devrait continuer de croître, mais à un rythme de plus en plus modéré dans les vingt prochaines années, a estimé le géant britannique du pétrole BP dans un rapport publié mardi.
"Nous prévoyons une croissance annuelle moyenne de la demande de pétrole de 0,7% jusqu'en 2035, mais avec une diminution étalée au fil des années", explique le groupe dans un communiqué.

"Il est possible qu'à partir de 2030, la demande ne provienne plus de l'essence que nous mettons dans nos voitures, nos camions et nos avions, mais de la fabrication de tissus ou de plastiques, ce qui est un changement majeur", a commenté Spencer Dale, en charge des prévisions de BP.

A titre de comparaison, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait prévu fin 2016 que la croissance de la demande de pétrole serait en moyenne de 0,4% par an sur la période 2014-2040.

Selon les prévisions du groupe, si les énergies fossiles devraient toujours représenter plus de 75% de la consommation d'énergie en 2035, contre 86% en 2015, la croissance de la demande en gaz sera nettement plus marquée que celle du pétrole et du charbon.

Cette croissance de la consommation de gaz, de 1,6% par an, sera rendue possible par la production de gaz de shiste, qui représentera deux tiers de la croissance des réserves de gaz.

A plus court terme, le PDG de BP, Bob Dudley, s'est montré particulièrement pessimiste à l'occasion de la présentation du rapport pour les perspectives du marché du pétrole en 2017.

"L'année qui commence sera aussi difficile que la dernière", a-t-il prévenu, rappelant que les réserves de pétrole restaient très élevées à travers le monde.

Les prix du pétrole, qui s'étaient effondrés depuis 2014 avec une surabondance de l'offre, ont chuté en janvier 2016 à moins de 30 dollars le baril et à leur plus bas depuis mai 2003, avant de remonter au fil de l'année.

Les cours évoluent désormais au-dessus de 50 dollars, grâce à l'accord annoncé récemment par l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires sur une réduction de leur production.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

BP et Petrobras négocient une vaste alliance

jeudi 12 avril 2018

Londres (royaume-uni): Le géant pétrolier britannique BP a annoncé jeudi une vaste alliance stratégique avec le groupe public brésilien Petrobras, allant potentiellement de l'exploration à la distribution.

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 juillet 2018 à 21:41

Le pétrole monte après une chute du nombre de puits américai…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi après un net recul du nombre de puits de pétrole actifs aux...

vendredi 20 juillet 2018 à 16:35

Le pétrole monte, rassuré par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir …

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 06:33

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, après des déclarations jugées favorables de l'Arabie saoudite sur sa production...

jeudi 19 juillet 2018 à 21:59

Le pétrole, hésitant entre stocks et offre mondiale, finit e…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi, réagissant toujours à un recul des stocks américains de...

jeudi 19 juillet 2018 à 19:34

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

jeudi 19 juillet 2018 à 18:36

Norvège: fin de la grève dans le secteur pétrolier (patronat…

Oslo: La Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet a annoncé jeudi un accord salarial avec un syndicat du secteur offshore, mettant ainsi fin...

jeudi 19 juillet 2018 à 16:31

Le pétrole repart à la hausse dans un marché volatile

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché volatile après des données hebdomadaires contrastées sur les...

jeudi 19 juillet 2018 à 15:05

Accords pétrolier et commercial Emirats/Chine avant une visi…

Dubaï: Les Émirats arabes unis et la Chine ont signé deux accords, l'un pétrolier et l'autre commercial, avant une visite jeudi soir...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite