Menu
A+ A A-

BP prévoit un ralentissement de la croissance de la demande de pétrole

prix du petrole LondresLondres: La demande mondiale de pétrole devrait continuer de croître, mais à un rythme de plus en plus modéré dans les vingt prochaines années, a estimé le géant britannique du pétrole BP dans un rapport publié mardi.
"Nous prévoyons une croissance annuelle moyenne de la demande de pétrole de 0,7% jusqu'en 2035, mais avec une diminution étalée au fil des années", explique le groupe dans un communiqué.

"Il est possible qu'à partir de 2030, la demande ne provienne plus de l'essence que nous mettons dans nos voitures, nos camions et nos avions, mais de la fabrication de tissus ou de plastiques, ce qui est un changement majeur", a commenté Spencer Dale, en charge des prévisions de BP.

A titre de comparaison, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait prévu fin 2016 que la croissance de la demande de pétrole serait en moyenne de 0,4% par an sur la période 2014-2040.

Selon les prévisions du groupe, si les énergies fossiles devraient toujours représenter plus de 75% de la consommation d'énergie en 2035, contre 86% en 2015, la croissance de la demande en gaz sera nettement plus marquée que celle du pétrole et du charbon.

Cette croissance de la consommation de gaz, de 1,6% par an, sera rendue possible par la production de gaz de shiste, qui représentera deux tiers de la croissance des réserves de gaz.

A plus court terme, le PDG de BP, Bob Dudley, s'est montré particulièrement pessimiste à l'occasion de la présentation du rapport pour les perspectives du marché du pétrole en 2017.

"L'année qui commence sera aussi difficile que la dernière", a-t-il prévenu, rappelant que les réserves de pétrole restaient très élevées à travers le monde.

Les prix du pétrole, qui s'étaient effondrés depuis 2014 avec une surabondance de l'offre, ont chuté en janvier 2016 à moins de 30 dollars le baril et à leur plus bas depuis mai 2003, avant de remonter au fil de l'année.

Les cours évoluent désormais au-dessus de 50 dollars, grâce à l'accord annoncé récemment par l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires sur une réduction de leur production.

(c) AFP

Commenter BP prévoit un ralentissement de la croissance de la demande de pétrole


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    BP: le bénéfice trimistriel frôle les 3 milliards de dollars

    mardi 30 avril 2019

    Londres: Le géant pétrolier BP a vu son bénéfice net grimper de 19% au premier trimestre, soutenu par une hausse de sa production et une réduction de ses dédommagements relatifs à la marée noire du Golfe du Mexique de 2010.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    lundi 20 mai 2019 à 13:21

    Frets maritimes: les frets secs grimpent, les pétroliers sta…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont grimpé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers sont restés...

    lundi 20 mai 2019 à 12:45

    Le pétrole grimpe, l'Arabie saoudite campe sur ses positions…

    Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger l'accord de limitation...

    lundi 20 mai 2019 à 11:41

    Les prix des carburants se maintiennent à un niveau élevé

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont maintenus à un niveau élevé la semaine dernière, après 6 mois de...

    lundi 20 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole grimpe en Asie, après la réunion de l'Opep

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, en raison des tensions au Moyen-Orient et de l'engagement...

    samedi 18 mai 2019 à 03:00

    L'Argentine attribue 18 zones maritimes à l'exploration de g…

    Buenos aires: Le gouvernement argentin a attribué 18 zones maritimes à de grandes entreprises pour qu'elles en explorent les éventuelles ressources pétrolières...

    vendredi 17 mai 2019 à 12:11

    Le pétrole dopé sur la semaine par les tensions géopolitique…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, en nette hausse sur la semaine alors que les tensions géopolitiques...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite