Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu à New York grâce à un dollar faible

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, profitant de la déprime persistante du dollar, sur un marché qui restait sans grande tendance face aux incertitudes sur l'offre, notamment aux Etats-Unis.
Vers 14H10 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 35 cents à 53,10 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On continue à fluctuer dans la fourchette des dernières semaines", a résumé Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Les cours, qui ont été relancés fin 2016 par l'annonce de plusieurs accords de baisses de l'offre entre pays producteurs, hésitent maintenant depuis le début de l'année.

Mardi, "l'un des principaux éléments de soutien, c'est le fait que le billet vert recule", ont mis en avant dans une note les experts de Commerzbank.

Ils attribuaient "aux annonces de l'administration de Donald Trump" la déprime du dollar, qui est de nature à profiter aux échanges pétroliers car ils sont libellés en monnaie américaine et deviennent donc moins coûteux.

Pour ses premiers jours de présidence, le nouveau chef d'Etat américain, aux manettes depuis vendredi, a plutôt mis l'accent sur l'aspect protectionniste de son programme en signant l'acte de retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP).

En ce qui concerne spécifiquement le marché du pétrole, là aussi, "on surveille comment se passe la présidence Trump et on attend de voir si la production et la demande américaine vont augmenter", a renchéri M. Larry.

M. Trump s'est engagé à alléger les régulations sur le secteur de l'énergie et certains analystes craignent que cela fasse accélérer la production aux Etats-Unis, d'autant que les accords de baisse de l'offre entre d'autres pays laisse de la marge aux compagnies américaines pour faire repartir leur activité.

"Etant donné la rapidité avec laquelle Donald Trump applique ses promesses de campagne sur le protectionnisme, les mesures de dérégulation du secteur du pétrole et du gaz pourraient venir bientôt", ont conclu les analystes de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu à New York grâce à un dollar faible


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 juillet 2019 à 21:27

    Le pétrole baisse face au surplus d'offre et aux tensions co…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé pour la sixième séance de suite jeudi, réagissant à la crainte d'une offre...

    jeudi 18 juillet 2019 à 12:09

    Le pétrole morose au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole remontaient sans entrain jeudi en cours d'échanges européens, après avoir souffert la veille, notamment du fait d'un...

    mercredi 17 juillet 2019 à 21:37

    Le pétrole recule avec la baisse de la demande américaine d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé pour la troisième journée de suite mercredi, lestés par l'annonce d'une hausse surprise...

    mercredi 17 juillet 2019 à 17:14

    USA: les stocks de pétrole brut baissent pour la cinquième s…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé conformément aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, baissant pour la cinquième semaine...

    mercredi 17 juillet 2019 à 10:36

    Le pétrole remonte un peu après sa chute de mardi et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi au début des échanges européens après leur chute de mardi sur fond de signaux...

    mardi 16 juillet 2019 à 22:35

    L'Iran dit avoir porté secours à un pétrolier dans le Golfe

    Dubai: Plusieurs bâtiments de la marine iranienne sont venus porter assistance à un pétrolier étranger en panne dans le Golfe, a déclaré...

    mardi 16 juillet 2019 à 21:29

    Le pétrole en net recul avec l'espoir d'une détente entre Et…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse mardi, reculant après des signaux d'apaisement entre les Etats-Unis et...

    mardi 16 juillet 2019 à 12:30

    Léger rebond du pétrole après sa baisse de la veille

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement mardi après leur baisse de la veille et alors que la production dans le Golfe...

    lundi 15 juillet 2019 à 21:47

    Le pétrole recule un peu alors que la tempête Barry s'éloign…

    New York:  Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi alors que la tempête tropicale Barry s'éloignait, sans avoir fait trop...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite