Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, le marché restant dans l'expectative

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé lundi, les investisseurs ne montrant guère d'enthousiasme face à des éléments favorables venus de grands pays producteurs sur leur baisse concertée de l'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu 47 cents à 52,75 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a cédé 26 cents à 55,23 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"La semaine s'ouvre de façon tranquille et le marché continue avant tout à se stabiliser autour de 50 et 55 dollars le baril - si on prend comme référence le pétrole américain", a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy.

Les cours du pétrole évoluent autour de ces niveaux depuis le début de l'année après avoir été relancés fin 2016 par l'annonce de plusieurs accords entre grands producteurs, notamment au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Sur le sujet, les cours ne sont pas parvenus à tirer profit "d'éléments favorables à l'issue d'une réunion dimanche à Vienne entre ces producteurs, laissant penser que ces baisses de production sont vraiment respectées", a écrit Tim Evans de Citi.

Selon le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Falih, les accords, qui impliquent aussi des pays extérieurs à l'OPEP comme la Russie, sont bien appliqués et en bonne voie de parvenir à l'objectif fixé de réduction globale de 1,8 million de barils par jour.


- Les USA inquiètent

En n'y réagissant guère, "les cours laissent penser que le marché a déjà intégré la perspective de ces baisses de production", a avancé M. Evans.

Il remarquait que les prix de l'or noir n'avaient pas profité non plus d'un affaiblissement du dollar, les échanges pétroliers étant libellés en monnaie américaine et devenant donc moins coûteux.

Au contraire, "le marché est maintenant vulnérable à tout développement négatif", a prévenu M. Evans.

En premier lieu, les investisseurs s'inquiétaient encore lundi de chiffres publiés avant le week-end sur le nombre de puits en activité aux Etats-Unis, leur décompte ayant bondi la semaine dernière au plus haut depuis 2015.

"Des signes sont en train de montrer que la production américaine augmente", a commenté Matt Smith, de ClipperData.

Les marchés commencent à craindre que les producteurs américains ne profitent des accords de l'OPEP et des autres pays impliqués, dont sont absents les Etats-Unis, pour faire repartir leur activité.

"La production américaine risque de monter et d'éliminer le bénéfice des baisses qu'essaient d'effectuer les autres pays producteurs", a prévenu M. McGillian.

Pour l'heure, "on ne peut pas vraiment déterminer une direction sur le marché", a-t-il avancé. "Il va se retrouver sous pression si l'on voit des signes de hausse de la production comme aux Etats-Unis - ou des signes que les pays de l'OPEP et le producteurs extérieurs ne respectent pas leur parole."

En revanche, "si ces pays continuent à montrer qu'ils mettent en oeuvre leurs baisses de production, le marché va se rééquilibrer même s'il ne le fera pas en ligne droite", a-t-il conclu.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 octobre 2018 à 06:58

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés à la baisse, mardi en Asie, après que l'Arabie saoudite malmenée par l'affaire Khashoggi eut...

lundi 22 octobre 2018 à 21:50

Le pétrole, en petite hausse, peine à anticiper l'issue de l…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en petite hausse lundi alors que le marché tentait de prédire les potentiels...

lundi 22 octobre 2018 à 20:09

Les prix des carburants refluent en France

Paris: Les prix des carburants routiers ont reflué la semaine dernière après leurs hausses récentes, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 22 octobre 2018 à 16:26

Le pétrole recule, le marché hésite face aux tensions améric…

Londres: Les cours du pétrole effaçaient lundi en cours d'échanges européens leurs gains du début de séance alors que le marché peine...

lundi 22 octobre 2018 à 12:16

Le pétrole monte, les tensions entre Ryad et Washington inqu…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a évoqué "des mensonges...

lundi 22 octobre 2018 à 11:11

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" …

Moscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le...

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

vendredi 19 octobre 2018 à 16:15

Le pétrole remonte, mais des prévisions de demande en baisse…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un marché...

vendredi 19 octobre 2018 à 12:44

Le pétrole remonte, mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite