Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York, sans enthousiasme face à l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, sans parvenir à tirer profit d'éléments encourageants sur les baisses de production au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'attention se reportant sur l'offre américaine.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 85 cents à 52,37 dollars sur le contrat pour livraison en mars, dont c'est le premier jour comme référence, au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On continue à graviter dans la zone entre 50 et 55 dollars", a souligné Matt Smith, de ClipperData.

Alors que les cours avaient bondi fin 2016 après l'annonce de plusieurs accords de baisse de l'offre entre grands producteurs, notamment au sein de l'OPEP, ils ne profitaient guère lundi de l'issue plutôt favorable d'une première réunion d'évaluation entre participants.

Les pays impliqués, dont des producteurs extérieurs à l'OPEP comme la Russie, ont jugé ces pactes bien respectés et en bonne voie de parvenir aux objectifs fixés, en premier lieu une réduction totale de 1,8 million de barils par jour (mbj).

"Plus janvier avance, plus on a de preuves que l'OPEP respecte ces baisses de production", a reconnu M. Smith. "Mais même si ses membres effectuent les baisses promises, cela pourrait ne pas suffire à soutenir les cours à l'avenir."

D'abord, ces baisses de production ont déjà "été largement intégrées" par le marché, selon les termes des experts de Commerzbank, remarquant que les paris sur une hausse des cours avaient atteint un niveau sans précédent en janvier.

Ensuite, les investisseurs commencent à craindre que les producteurs américains sautent sur l'occasion pour faire repartir leur activité, les Etats-Unis n'étant pas impliqués dans ces accords.

"Des signes sont en train de montrer que la production américaine augmente", a prévenu M. Smith.

Selon des données publiées avant le week-end par le groupe privé Baker Hughes, le nombre de puits actifs a encore augmenté de 29 unités la semaine dernière aux Etats-Unis, une hausse sans précédent depuis presque quatre ans et qui les amène à leur plus haut niveau depuis fin 2015.

"Reste que les responsables de l'OPEP comptent sur une hausse de la demande pour compenser l'augmentation de la production américaine", ont conclu les experts de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à New York, sans enthousiasme face à l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite