Menu
A+ A A-

Pétrole: une demande révisée à la hausse en 2016 et un début de baisse de l'offre de l'Opep

prix du petrole ParisParis: La demande mondiale de pétrole a été probablement plus élevée que prévu en 2016, à 1,5 million de barils par jour (mbj), mais devrait légèrement marquer le pas en 2017, à 1,3 mbj, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE) qui constate également une baisse de production de l'Opep.
"Une fois de plus, nous avons revu à la hausse nos estimations concernant la croissance de la demande mondiale de pétrole en 2016: nous voyons désormais une progression à 1,5 mbj, le gros de la révision provenant d'une demande européenne plus robuste, principalement pour le gaz de pétrole liquéfié (GPL) et le diesel", relève l'agence énergétique dans son rapport mensuel publié jeudi.

Cette hausse plus forte qu'attendu de la demande, précédemment estimée par l'AIE à 1,4 mbj pour 2016, s'explique notamment par des chiffres plus élevés qu'attendu au quatrième trimestre 2016, sur fond de météo hivernale particulièrement froide en Europe du Nord.

L'AIE s'attend toutefois toujours à ce qu'en 2017, cette croissance de la demande ralentisse quelque peu pour ressortir à 1,3 mbj, sur fond de hausse anticipée des prix des produits pétroliers, conséquence d'une remontée des cours du brut en 2017, et de la possibilité de voir le dollar américain s'apprécier également.

L'AIE indique par ailleurs que la production de l'Organisation des pays exportateurs de Pétrole (OPEP) a ralenti en décembre, après avoir atteint des niveaux records le mois précédent, pour s'établir à 33,09 mbj, dans le sillage de l'accord de limitation de son offre conclu par le cartel fin novembre.

"La production de pétrole brut de l'OPEP, qui exclut désormais l'Indonésie, a chuté de 320.000 barils par jour (bj) par rapport à ses niveaux records, pour atteindre 33,09 mbj en décembre après qu'une production saoudienne en baisse et des interruptions de production au Nigeria ont freiné l'offre", note l'agence énergétique, selon laquelle cette réduction pourrait s'accentuer encore en janvier.

"Les réductions de production annoncées par l'OPEP et onze producteurs non-OPEP sont entrées dans leur phase d'essai et il est bien trop tôt pour se rendre compte du niveau de conformité qui a été atteint", tempère toutefois l'AIE.

A l'inverse, l'agence anticipe une progression de la production des pays hors-OPEP en 2017, encouragée par une remontée des cours de l'or noir qui devrait stimuler l'investissement, en particulier chez les producteurs de pétrole de schiste américains.

"Nous prévoyons que l'offre non-OPEP croisse de 385.000 bj en 2017, alors que des prix plus élevés dans le sillage de l'anticipation d'une réduction coordonnée de l'offre a stimulé une hausse de l'investissement aux Etats-Unis", explique l'AIE.

(c) AFP

Commenter Pétrole: une demande révisée à la hausse en 2016 et un début de baisse de l'offre de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite