Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York, le marché scrutant la Chine

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York face à une série de chiffres contrastés sur l'activité commerciale en Chine, qui reportaient un peu l'attention sur les problématiques de demande.
Vers 14H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 39 cents à 52,62 dollars sur le contrat pour livraison en février au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché du pétrole souffre des chiffres sur le commerce chinois", a mis en avant John Kilduff, d'Again Capital.

La Chine a vu son commerce extérieur reculer en 2016, exportations et importations s'affichant en net repli et confirmant l'essoufflement du géant asiatique, deuxième consommateur de pétrole après les Etats-Unis.

"L'économie chinoise consomme de l'énergie de façon intensive, que ce soit du pétrole brut ou des produits raffinés", a souligné M. Kilduff. "La faiblesse du secteur manufacturier, en particulier, est une mauvaise nouvelle pour le marché pétrolier."

Certes, en ce qui concerne l'or noir en lui-même, ses importations restent à un niveau sans précédent en Chine, à la fois pour 2016 et pour le seul mois de décembre.

"Le niveau record des importations chinoises de brut a permis au marché du pétrole de largement garder le bénéfice de sa récente hausse", ont avancé dans une note les experts de Commerzbank.

C'est donc une fois de plus l'hésitation qui domine sur le marché de l'or noir, à l'image d'une semaine marquée par de fortes fluctuations.

En tout état de cause, les chiffres chinois ont permis de distraire un peu les investisseurs de considérations largement centrées sur les chances d'une réduction de l'offre, depuis l'entrée en vigueur le 1er janvier d'accords de baisse de la production entre grands pays producteurs.

Jeudi, "l'Arabie Saoudite et la Russie", les deux principaux producteurs impliqués par ces pactes, "ont à nouveau affirmé limiter leurs extractions", a expliqué Lukman Otunuga, analyste chez FXTM. "Mais les acteurs du marché auraient besoin de preuves concrètes (...) pour que la hausse (des cours) se maintienne."

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite