Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, craintes d'une augmentation de la production mondiale

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, les craintes sur une augmentation de la production mondiale pesant sur les cours alors même que certains pays affirment avoir commencé à appliquer les baisses d'extraction promises.
Vers 17H45 GMT (18H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 55,43 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,63 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de février reculait de 1,57 dollar à 52,42 dollars.

Les prix de l'or noir cédaient du terrain alors que l'Iran a augmenté ses exportations en décembre, et que le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a augmenté la semaine dernière, selon le décompte établi par le groupe Baker Hughes.

"L'Iran aurait exporté plus de 13 millions de barils de pétrole qui étaient stockés dans des navires en décembre, ce qui lui permet de regagner des parts de marché et de profiter de la hausse des prix", ont rapporté les analystes de Inenco.

Le pays s'était engagé à plafonner sa production dans le cadre de l'accord de baisse de la production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, même si l'Iran avait été exempté d'une baisse par rapport à ses extractions de novembre en raison du bas niveau de ses exportations, fortement perturbées par les sanctions internationales jusqu'en 2016.

Les Etats-Unis, dont les groupes pétroliers privés ne sont pas engagés par l'accord de l'OPEP et de ses partenaires, pourraient également profiter de la hausse des prix pour relancer leur production, qui nécessite des cours plus élevés pour être rentable.

"Le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a encore augmenté pour la dixième semaine consécutive, avec quatre nouveaux puits actifs pour un total de 529 puits fin janvier", ont noté les analystes de Inenco.

Par ailleurs, l'Irak, qui s'est également engagé à réduire sa production, a fait état d'exportations en hausse dans le Sud du pays, tandis qu'au nord, le gouvernement régional kurde a fait savoir qu'il ne se tenait pas engagé par l'accord conclu par le gouvernement national.

(c) AFP


Commenter Le pétrole recule, craintes d'une augmentation de la production mondiale

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite