Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en légère hausse à New York

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours pétroliers ont terminé en légère hausse vendredi à New York, le marché restant optimiste sur l'application de la baisse de la production promise par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés et devant entrer en vigeur en janvier.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 23 cents à 53,99 dollars le baril sur le contrat pour livraison en février au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord, a avancé de 21 cents à 57,10 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE).

A l'image de cette semaine marquée par la volatilité, les cours ont hésité toute la séance avant de terminer en petite hausse.

"On est encore au tout début de l'année, les choses pourraient aller dans un sens ou l'autre", a commenté Carl Larry de Frost & Sullivan, estimant que de nombreux investisseurs faisaient preuve de prudence.

Dans l'immédiat, ils restaient concentrés sur les signaux envoyés par l'OPEP sur la réduction effective des extractions de brut.

"D'après des sources bien informées, la compagnie d'Etat saoudienne, Aramco, est en train de négocier avec ses clients afin de réduire le volume de ses livraisons jusqu'à 7% en février. En plus de cela (...) l'Arabie saoudite aurait apparemment déjà totalement appliquée sa réduction de production de 486.000 barils par jour", ont rapporté les analystes de Commerzbank dans une note.

Cela a fait souffler un vent d'optimisme sur les marchés, l'Arabie saoudite étant le premier producteur et membre dominant du cartel pétrolier.

L'OPEP a décidé fin novembre que chacun de ses membres, la Libye et le Nigeria mis à part, devait réduire sa production de brut à partir de janvier aux termes d'un accord auquel se sont ensuite joints d'autres pays producteurs comme la Russie.


- Hausse des puits américains

"Le rééquilibrage du marché dont nous attendons les avancées dans les mois à venir pourrait déjà être en cours, même s'il n'est pas encore visible", a jugé David Martin de la banque JPMorgan dans une note.

"Raisonnablement, il faudra attendre un mois ou deux avant de voir les véritables données", a complété Michael James de WTRG.

Cela a toutefois permis vendredi de compenser le léger regain du dollar et les données mitigées de la veille sur les réserves pétrolières américaines.

Lorsque le billet vert monte, le pétrole qui est libellé dans cette monnaie se renchérit mécaniquement pour les acheteurs détenteurs d'autres monnaies, ce qui a tendance à peser sur les cours.

Les réserves de brut ont certes nettement reculé la semaine précédente mais les stocks d'essence et de produits distillés (fioul de chauffage, gazole, etc.) ont fortement grimpé, selon les données du département de l'Energie (DoE) publiées jeudi.

"Comme les raffineries américaines du Golfe du Mexique (sud) doivent payer de substantielles taxes sur leurs stocks à la fin de l'année, moins de brut a été importé et plus de brut a été transformé", ont expliqué les experts de Commerzbank.

Toujours sur le plan américain, les investisseurs ont pris connaissance vendredi d'une nouvelle hausse, certes minime, du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte établi par le groupe Baker Hughes et souvent considéré comme un indicateur avancé de la production.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en légère hausse à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:30

    Le pétrole lesté par la prudence des investisseurs

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi dans un marché empreint de prudence alors que persistent les...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:29

    Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à…

    Davos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:14

    La compagnie chinoise CNOOC prévoit ses plus fortes dépenses…

    Singapour: CNOOC, le plus grand producteur de pétrole offshore de Chine, prévoit que ses dépenses en capital pour 2019 seront les plus...

    mercredi 23 janvier 2019 à 17:03

    Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur prod…

    New York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que...

    mercredi 23 janvier 2019 à 15:57

    La compagnie pétrolière Vénézuélienne PDVSA annonce une bais…

    Caracas: La compagnie pétrolière PDVSA appartenant à l’État vénézuélien, a déclaré que sa dette avait diminué de 5% l’an dernier, pour atteindre...

    mercredi 23 janvier 2019 à 12:35

    Le pétrole remonte dans un marché volatil

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie de leurs pertes de la veille dans un...

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite