Menu
A+ A A-

Le pétrole finit 2016 par une séance en petite baisse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont très légèrement baissé vendredi à l'issue d'une séance sans animation et sans grande actualité, parachevant une année qui a toutefois permis au marché de signer sa première hausse depuis 2013.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu cinq cents à 53,72 dollars sur le contrat pour livraison en février au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de la Brent de la mer du Nord a cédé trois cents à 56,83 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE), dont c'était le premier jour comme cours de référence.

"Il ne s'est pas passé grand-chose aujourd'hui, c'était très calme et les volumes d'échanges étaient très faibles", a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La semaine n'a duré que quatre jours sur les places américaines, lundi étant férié pour le lendemain de Noël, et beaucoup d'investisseurs attendent 2017 pour faire leur retour sur un marché pétrolier qui achève l'année plutôt en forme.

"L'actualité était peu fournie aujourd'hui, laissant le champ à de nombreux bilans de fin d'année", a souligné dans une note Tim Evans, de Citi, notant que le marché pétrolier avait signé sa première hausse annuelle depuis 2013.

Les cours, qui achèvent l'année une quinzaine de dollars au-dessus de leur niveau de la fin 2015, ont avant tout profité "de la décision de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) d'abaisser sa production", a-t-il précisé.

De fait, c'est lors des deux derniers mois de l'année que le marché a particulièrement monté au moment où le cartel annonçait deux accords, l'un en son sein et l'autre avec des pays extérieurs comme la Russie, pour réduire son offre.

"Les investisseurs attendent janvier afin de savoir à quel point l'OPEP et les pays extérieurs vont respecter ces baisses de production", a rapporté M. Lipow.



- Risque aux USA

Comme en témoigne le récent essor des cours, un certain optimisme est de mise, mais beaucoup d'observateurs expriment toujours leur prudence, les membres du cartel n'ayant pas, par le passé, fait preuve de bonne volonté pour respecter des quotas, et préviennent qu'il faudra attendre la fin janvier avant d'avoir de premiers retours concrets.

"Des doutes planent toujours" sur la bonne mise en oeuvre de ces pactes, a mis en garde Lukman Otunuga, analyste chez FXTM. "La volatilité sur le marché du pétrole pourrait atteindre son paroxysme en 2017 si des complications apparaissent."

Quand bien même ces baisses de production se concrétiseraient, certains analystes craignent déjà qu'elles ne fassent qu'ouvrir la porte à une accélération de l'offre des Etats-Unis, restés en marge de ces accords.

"A ce niveau de cours, la production américaine risque de repartir dans un mois ou deux", a jugé James Williams, de WTRG Economics.

Sur ce plan, les investisseurs ont pris connaissance vendredi d'une nouvelle hausse, certes minime, du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte établi par le groupe Baker Hughes et souvent considéré comme un indicateur avancé de la production.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit 2016 par une séance en petite baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    lundi 20 mai 2019 à 13:21

    Frets maritimes: les frets secs grimpent, les pétroliers sta…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont grimpé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers sont restés...

    lundi 20 mai 2019 à 12:45

    Le pétrole grimpe, l'Arabie saoudite campe sur ses positions…

    Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger l'accord de limitation...

    lundi 20 mai 2019 à 11:41

    Les prix des carburants se maintiennent à un niveau élevé

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont maintenus à un niveau élevé la semaine dernière, après 6 mois de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite