Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse, à l'aide de bons signes sur l'Opep

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont monté vendredi face à des éléments jugés encourageants quant à la volonté des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de vraiment mettre en oeuvre leurs accords de baisse de l'offre.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné un dollar à 51,90 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 1,19 dollar à 55,21 dollars sur le contrat pour livraison en février à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché continue à surveiller les membres de l'OPEP pour évaluer à quel point ils vont respecter leur accord", a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le cartel a relancé le marché de façon majeure en annonçant coup sur coup deux accords de baisse de l'offre, l'un en son sein fin novembre et l'autre avec d'autres pays comme la Russie le week-end dernier.

Pour l'heure, les cours profitent "du fait que des membres de l'OPEP réduisent la disponibilité de leur pétrole", a rapporté M. Lipow.

Il soulignait que plusieurs acteurs du cartel avaient informé leurs clients qu'ils recevraient moins de pétrole à partir de janvier, le marché ayant notamment retenu la veille la décision du Koweit de réduire la quantité d'or noir réservé aux pays occidentaux.


- Le dollar souffle

Après un accès de pessimisme en milieu de semaine, "la confiance revient sur les baisses de production", a écrit Tim Evans, de Citi, mettant lui l'accent sur des signes laissant penser que l'offre libyenne va moins s'accroître que prévu.

Comme le Nigeria, frappé par des sabotages, la Libye fait partie de l'OPEP mais est exemptée d'abaisser sa production puisqu'elle subit l'impact d'une guerre civile.

Hors de l'OPEP, M. Evans citait comme autre bon signe des propos du ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, selon lequel toutes les compagnies du pays ont accepté de réduire leur offre.

"Même s'il faudra bien que le marché assiste à des preuves d'une réduction concrète de l'offre, ces propos (...) suffisent à soutenir le sentiment du marché pour le moment", a reconnu M. Evans.

Du côté des Etats-Unis, qui ne sont pas concernés pas ces accords, le marché n'a guère souffert de l'annonce d'une nouvelle hausse du nombre de puits actifs dans le pays, selon un décompte établi par le groupe Baker Hughes, quand bien même cela laisse craindre une accélération de la production.

"S'il faut évoquer quelque chose aujourd'hui, c'est le dollar qui s'affaiblit un peu et permet au marché du pétrole de reprendre son souffle", a préféré évoquer Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Le billet vert avait bondi en milieu de semaine, après la décision par la Réserve fédérale (Fed) de relever les taux américains pour la première fois de l'année, et la force du dollar a tendance à peser sur le marché pétrolier car les échanges y sont libellés en monnaie américaine et deviennent donc plus coûteux.

"A part cela (...) tout le monde se croise les bras en attendant janvier", beaucoup d'investisseurs ayant déjà clos leur bilan annuel, a conclu M. Larry.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 17 octobre 2018 à 06:04

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter mercredi en Asie en raison d'estimations jugées favorables sur les stocks de brut américains...

mardi 16 octobre 2018 à 21:35

Le pétrole avance prudemment face au feuilleton saoudien

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mardi, surveillant avec attention les suites de l'affaire de disparition du journaliste saoudien...

mardi 16 octobre 2018 à 21:08

Nigeria: le Sénat ouvre une enquête sur les subventions à la…

Abuja: Le Sénat nigérian a ouvert mardi une enquête sur l'opacité des subventions accordées au principal importateur de carburant dans le pays...

mardi 16 octobre 2018 à 18:49

Pétrole: début du chantier d'un gisement de Lukoil en mer Ca…

Moscou: La construction d'infrastructures a débuté mardi en mer Caspienne pour l'exploitation d'un champ pétrolier du russe Lukoil, qui dispose d'une dizaine...

mardi 16 octobre 2018 à 14:35

Le pétrole, une arme à double tranchant pour l'Arabie saoudi…

Londres: Face aux critiques américaines sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, l'Arabie saoudite a menacé de déséquilibrer le marché de...

mardi 16 octobre 2018 à 12:48

Le pétrole recule, le marché hésite

Londres: Les prix du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille dans un marché qui surveille avec...

mardi 16 octobre 2018 à 07:10

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie en raison de l'affaire…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter mardi en Asie en raison d'inquiétudes quant aux tensions entre Washington et Ryad après...

lundi 15 octobre 2018 à 21:58

Le pétrole finit en petite hausse, surveillant l'Arabie saou…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi dans un marché prudent alors que la relation entre les États-Unis et...

lundi 15 octobre 2018 à 16:24

Les prix des carburants augmentent encore en France

Paris: Le prix du gazole vendu dans les stations-service françaises a augmenté la semaine dernière, tandis que celui du sans plomb est...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite