Menu
A+ A A-

Le pétrole finit sans tendance, soufflant après une nette hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini sans réelle tendance mardi, les investisseurs prenant du recul au lendemain d'une nette hausse à la suite d'un accord sur l'offre entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres pays.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 15 cents à 52,98 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a pris trois cents à 55,72 dollars sur le contrat pour livraison en février à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les marchés du pétrole sont en train de se rééquilibrer après une (séance) agitée lundi", a résumé dans une note Tim Evans, de Citi.

Les cours avaient nettement monté à la suite de l'annonce d'un accord entre l'OPEP et 11 autres pays, en premier lieu la Russie, afin que ces derniers réduisent leur production de quelque 550.000 barils (bj), le cartel ayant lui déjà décidé fin novembre d'abaisser la sienne de 1,2 million de bj.

"On a maintenant intégré l'essentiel de la dynamique qui avait suivi l'accord de ce week-end", a avancé James Williams, de WTRG Economics. "Tout le monde se met maintenant à réfléchir au niveau réel auquel la production va être réduite, ce qui reste incertain".

Même si ces deux accords successifs ont contribué à massivement relancé les cours, les observateurs restent prudents sur la bonne volonté des différents acteurs à fragiliser ainsi leurs parts de marché, notamment au cas où les prix ne devaient pas revenir sur leur récente embellie.

- Attentisme

Certes, dans un rapport mensuel publié mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE), basée à Paris et liée à l'OCDE, a avancé que le marché pourrait retrouver la voie du rééquilibrage dès le début 2017, à condition que les principaux pays producteurs respectent leur engagement de réduction de production.

"Cela a poussé certains médias à présenter ce rapport comme une prévision", a nuancé M. Evans. "Mais il est explicitement précisé que +ce n'est pas une prévision de l'AIE+."

L'agence énergétique, qui représente les pays consommateurs, a calculé que le marché pourrait enregistrer début 2017 un déficit allant jusqu'à 600.000 bj, mais elle s'est effectivement gardée d'en faire une prévision.

M. Evans remarquait que l'AIE avait parallèlement fait état d'une hausse de la production de l'OPEP à un niveau sans précédent en novembre, et en concluait qu'il était bien improbable que les deux accords conclus par le cartel se concrétisent de façon aussi ambitieuse que prévu.

Pour l'heure, les cours ont "connu une telle hausse que les investisseurs attendent désormais de nouvelles informations sur la production et les réserves avant de donner une direction franche au marché", a expliqué Mike Lynch, de Strategic Energy & Economic Research.

A ce titre, les investisseurs vont prendre connaissance mercredi des chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, publiés par le département de l'Energie (DoE).

Quoi qu'il en soit, "la période s'annonce instable pour un moment" sur le marché du pétrole, a conclu M. Lynch.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit sans tendance, soufflant après une nette hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite