Menu
A+ A A-

Le pétrole finit sans tendance, soufflant après une nette hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini sans réelle tendance mardi, les investisseurs prenant du recul au lendemain d'une nette hausse à la suite d'un accord sur l'offre entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres pays.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 15 cents à 52,98 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a pris trois cents à 55,72 dollars sur le contrat pour livraison en février à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les marchés du pétrole sont en train de se rééquilibrer après une (séance) agitée lundi", a résumé dans une note Tim Evans, de Citi.

Les cours avaient nettement monté à la suite de l'annonce d'un accord entre l'OPEP et 11 autres pays, en premier lieu la Russie, afin que ces derniers réduisent leur production de quelque 550.000 barils (bj), le cartel ayant lui déjà décidé fin novembre d'abaisser la sienne de 1,2 million de bj.

"On a maintenant intégré l'essentiel de la dynamique qui avait suivi l'accord de ce week-end", a avancé James Williams, de WTRG Economics. "Tout le monde se met maintenant à réfléchir au niveau réel auquel la production va être réduite, ce qui reste incertain".

Même si ces deux accords successifs ont contribué à massivement relancé les cours, les observateurs restent prudents sur la bonne volonté des différents acteurs à fragiliser ainsi leurs parts de marché, notamment au cas où les prix ne devaient pas revenir sur leur récente embellie.

- Attentisme

Certes, dans un rapport mensuel publié mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE), basée à Paris et liée à l'OCDE, a avancé que le marché pourrait retrouver la voie du rééquilibrage dès le début 2017, à condition que les principaux pays producteurs respectent leur engagement de réduction de production.

"Cela a poussé certains médias à présenter ce rapport comme une prévision", a nuancé M. Evans. "Mais il est explicitement précisé que +ce n'est pas une prévision de l'AIE+."

L'agence énergétique, qui représente les pays consommateurs, a calculé que le marché pourrait enregistrer début 2017 un déficit allant jusqu'à 600.000 bj, mais elle s'est effectivement gardée d'en faire une prévision.

M. Evans remarquait que l'AIE avait parallèlement fait état d'une hausse de la production de l'OPEP à un niveau sans précédent en novembre, et en concluait qu'il était bien improbable que les deux accords conclus par le cartel se concrétisent de façon aussi ambitieuse que prévu.

Pour l'heure, les cours ont "connu une telle hausse que les investisseurs attendent désormais de nouvelles informations sur la production et les réserves avant de donner une direction franche au marché", a expliqué Mike Lynch, de Strategic Energy & Economic Research.

A ce titre, les investisseurs vont prendre connaissance mercredi des chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, publiés par le département de l'Energie (DoE).

Quoi qu'il en soit, "la période s'annonce instable pour un moment" sur le marché du pétrole, a conclu M. Lynch.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit sans tendance, soufflant après une nette hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:30

    Le pétrole lesté par la prudence des investisseurs

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi dans un marché empreint de prudence alors que persistent les...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:29

    Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à…

    Davos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:14

    La compagnie chinoise CNOOC prévoit ses plus fortes dépenses…

    Singapour: CNOOC, le plus grand producteur de pétrole offshore de Chine, prévoit que ses dépenses en capital pour 2019 seront les plus...

    mercredi 23 janvier 2019 à 17:03

    Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur prod…

    New York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que...

    mercredi 23 janvier 2019 à 15:57

    La compagnie pétrolière Vénézuélienne PDVSA annonce une bais…

    Caracas: La compagnie pétrolière PDVSA appartenant à l’État vénézuélien, a déclaré que sa dette avait diminué de 5% l’an dernier, pour atteindre...

    mercredi 23 janvier 2019 à 12:35

    Le pétrole remonte dans un marché volatil

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie de leurs pertes de la veille dans un...

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite