Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu à New York, restant soutenu par l'accord du week-end

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers ont ouvert en légère hausse mardi à New York, profitant toujours d'un accord de baisse de l'offre annoncé samedi par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le deuxième depuis deux semaines et cette fois avec d'autres pays.
Vers 14H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, gagnait 35 cents à 53,18 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Si l'on assiste à une hausse aujourd'hui, elle sera probablement limitée", a assuré James Williams, de WTRG Economics. "On a maintenant intégré l'essentiel de la dynamique qui avait suivi l'accord de ce week-end."

L'OPEP, qui avait déjà donné un élan considérable au marché en annonçant fin novembre un accord interne de baisse de l'offre, a annoncé samedi que des pays extérieurs, en premier lieu la Russie, avaient accepté de participer à ces efforts.

Après une nette hausse des cours lundi, "tout le monde se met maintenant à réfléchir au niveau réel auquel la production va être réduite, ce qui reste incertain", a prévenu M. Williams.

L'OPEP doit, à elle seule, réduire sa production de 1,2 million de barils par jour (bj) à partir de janvier, tandis que les autres pays impliqués doivent réduire la leur d'un peu plus de 550.000 bj, mais les observateurs restent prudents sur la bonne volonté des différents acteurs.

Dans un rapport mensuel publié mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE), basée à Paris et liée à l'OCDE, a tout de même avancé que le marché pourra retrouver la voie du rééquilibrage dès le début 2017 si les principaux pays producteurs respectent leur engagement de réduction de production.

Reste "que l'euphorie manifestée par les investisseurs (...) est maintenant en train de se dissiper", ont prévenu dans une note les experts de Commerzbank.

Ils remarquaient notamment que les derniers chiffres en date du département de l'Energie (DoE) laissent craindre un rebond de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, grand producteur non concerné par les négociations sur une baisse de l'offre.

(c) AFP


Commenter Le pétrole monte un peu à New York, restant soutenu par l'accord du week-end

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite