Menu
A+ A A-

Le patron du géant pétrolier ExxonMobil favori pour diriger la diplomatie de Trump

prix du petrole WashingtonWashington: Le PDG du géant pétrolier ExxonMobil Rex Tillerson, qui entretient d'étroites relations d'affaires avec le président russe Vladimir Poutine, serait favori pour le poste de chef de la diplomatie américaine, ont indiqué samedi plusieurs médias américains, NBC affirmant qu'il aurait déjà été choisi par Donald Trump.
Le président élu Donald Trump devrait nommer M. Tillerson secrétaire d'Etat et lui adjoindre John Bolton, ancien ambassadeur américain à l'ONU sous la présidence de George W. Bush, a rapporté samedi la chaîne de télévision NBC, citant deux sources proches de l'équipe de transition.

Mais ces deux sources ont aussi indiqué que rien ne sera arrêté jusqu'à l'annonce officielle de la nomination, probablement la semaine prochaine.

Le Wall Street Journal affirme également que M. Tillerson, 64 ans, est le favori pour prendre la tête de la diplomatie américaine, citant des responsables proches de M. Trump.

M. Tillerson qui dirige la compagnie texane depuis 2004, devait de nouveau rencontrer Donald Trump pendant le week-end, selon le quotidien économique.

L'équipe de Donald Trump avait annoncé vendredi que l'ex-maire de New York Rudy Giuliani, 72 ans, avait retiré volontairement sa candidature, ouvrant grand la voie à ses rivaux, parmi lesquels figure aussi Mitt Romney, ancien candidat républicain à la Maison Blanche en 2012.

ExxonMobil a des activités pétrolières et gazières dans plus de 50 pays et a conclu notamment une dizaine de partenariats avec Rosneft, la principale compagnie pétrolière russe, détenue par l'Etat, depuis 2011.

En 2012, M. Tillerson a reçu des mains de Vladimir Poutine la décoration de l'ordre de l'Amitié.

Les contrats conclus avec la Russie par ExxonMobil pourraient potentiellement générer 500 milliards de dollars, selon des médias américains.

Le choix de M. Tillerson va dans le sens de la volonté affichée par M. Trump d'améliorer les relations entre les Etats-Unis et la Russie.

Nombre de républicains, comme le sénateur John McCain, ont mis en garde M. Trump contre les intentions de Moscou qui, selon eux, s'efforce d'étendre son influence au détriment des intérêts américains notamment en Ukraine et en Syrie.

(c) AFP

Commenter Le patron du géant pétrolier ExxonMobil favori pour diriger la diplomatie de Trump


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    lundi 19 novembre 2018

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    mardi 13 novembre 2018

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    vendredi 09 novembre 2018

    Pétrole: la justice américaine suspend l'oléoduc Keystone XL…

    Washington: Un juge fédéral du Montana a suspendu jeudi la construction de l'oléoduc géant Keystone XL, un sérieux revers pour Donald Trump...

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    Le rebond du pétrole relance ExxonMobil et Chevron

    vendredi 02 novembre 2018

    New York: Les géants pétroliers ExxonMobil et Chevron ont annoncé vendredi de gros bénéfices trimestriels, ce qui a apaisé des marchés inquiets sur l'état de leur production d'hydrocarbures après une première partie de l'année en demi-teinte.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite