Menu
A+ A A-

Libye: nouveaux affrontements dans la région pétrolière

prix du petrole benghazi (libye)Benghazi: Après plusieurs mois de calme, des affrontements ont repris mercredi dans la région pétrolière de la Libye, où des groupes armés tentent de reconquérir des installations passées sous le contrôle des autorités basées dans l'est du pays, selon des sources militaires.
L'offensive a été lancée par une alliance hétéroclite de milices, les Brigades des Révolutionnaires de Benghazi (BRB), généralement d'orientations islamistes, qui ont été rejointes par des tribus de l'est.

Elles s'opposent aux forces commandées par le maréchal controversé Khalifa Haftar, lié au gouvernement parallèle basé dans l'est qui conteste l'autorité du gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli.

Ces forces s'étaient emparées en septembre des quatre principaux sites pétroliers du nord-est -- Zoueitina, Brega, Ras Lanouf et Al-Sedra -- qui assuraient l'essentiel des exportations libyennes d'or noir. Ces terminaux étaient jusqu'alors contrôlés par la milice des Gardes des installations pétrolières (GIP), alliée au GNA.

Des informations contradictoires ont été fournies sur l'évolution de la situation mercredi.

Il n'y a eu, jusqu'à présent, aucun affrontement direct sur le terrain avec les assaillants qui ont atteint ce matin la petite ville de Ben Jawad, a indiqué à l'AFP le colonel Moftah al-Magarief, chef des Gardes des installations pétrolières, sous le commandement du maréchal Haftar.

Nos forces ont érigé une barrière de défense aux limites de Ras Lanouf, à 40 kilomètres à l'est des positions où se trouvent les forces des Brigades de Benghazi, selon lui. Nous affirmons que tous les champs et ports pétroliers sont toujours sous le contrôle de nos forces, a ajouté le colonel Magarief.

Un ingénieur travaillant au port pétrolier d'al-Sedra a indiqué qu'un avion des forces Haftar avait bombardé une colonne de véhicules militaires des Brigades de Benghazi alors qu'ils tentaient d'entrer. Depuis quelques heures, les Brigades de Benghazi nous ciblaient avec des roquettes Grad, a-t-il dit.

Un assaut des BRB a également été repoussé à Ben Jawad, selon le colonel al-Magarief.

Le gouvernement d'union a affirmé mercredi soir n'avoir aucun lien avec l'escalade militaire dans la zone du Croissant pétrolier, assurant que toutes les informations diffusées par les médias selon lesquelles il aurait donné des instructions ou des ordres à une quelconque force de se diriger vers cette zone sont dénuées de tout fondement.

Dans un communiqué, le GNA met en garde tous ceux qui sont impliqués dans ce conflit armé, leur faisant endosser la responsabilité des conséquences de ces affrontements et les appelant à faire prévaloir l'intérêt de la patrie et du peuple.

Le GNA a rappelé aux Libyens que le pétrole est leur seule source de revenu qu'il faut à tout prix mettre à l'abri des conflits politiques.

Les zones pétrolières ne doivent pas être un champ de bataille, conclut le communiqué.

En proie au chaos et aux divisions depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye a un besoin pressant de relancer son secteur pétrolier, sa principale ressource économique. Sa production de brut a été divisée par cinq depuis 2010, alors que le pays dispose des plus importantes réserves pétrolières d'Afrique (estimées à 48 milliards de barils).

(c) AFP

Commenter Libye: nouveaux affrontements dans la région pétrolière


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    vendredi 18 janvier 2019 à 10:38

    Pétrole: l'équilibrage du marché risque de prendre du temps …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s'apparenter à un "marathon...

    vendredi 18 janvier 2019 à 04:25

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l'Opep et des informations sur...

    jeudi 17 janvier 2019 à 22:12

    Le pétrole recule, miné par la production américaine et la g…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi sous l'effet d'une production américaine gonflant à de nouveaux records et des...

    jeudi 17 janvier 2019 à 19:15

    L'Opep veut éviter un nouvel engorgement du marché

    Londres: L'Opep veut éviter une accumulation des stocks au-delà de leur moyenne de cinq ans avec le nouvel accord de réduction de...

    jeudi 17 janvier 2019 à 16:14

    Le pétrole baisse, la production américaine inquiète

    Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la production américaine a encore battu son propre record...

    jeudi 17 janvier 2019 à 13:38

    Recul de la production de pétrole de l'Opep en décembre

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a réduit sa production en décembre pour le deuxième mois consécutif, une baisse tirée...

    jeudi 17 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole recule, les Etats-Unis pompent toujours plus

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la production américaine a encore battu son propre record...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 18 janvier 2019 AIE L'AIE table sur un cours du baril de Brent à 61 dollars en moyenne pour 2019, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite