Logo

Le pétrole en baisse à New York, l'enthousiame post-Opep retombe

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, l'enthousiasme suscité depuis près d'une semaine par la réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) retombant face aux doutes sur son efficacité.
Vers 14H20 GMT, le cours de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 1,37 dollar à 50,42 dollars sur le contrat pour livraison en janvier au New York Mercantile Exchange.

"Je pense qu'il y a un retour à la réalité du marché après des chiffres de la production au mois denier montrant que l'OPEP a produit a des niveaux record", a expliqué John Kilduff de Again Capital.

A ces niveaux, de nombreux analystes doutent que la réduction de la production de l'OPEP de 1,2 million de barils par jour ne puisse réellement rééquilibrer le marché.

"La dernière poussée des prix du pétrole, dans la foulée de la réunion de l'OPEP (le 30 novembre) pourrait se révéler avoir été trop prononcée", ont indiqué les experts de Commerzbank dans une note.

Ces doutes surgissent au moment où les principaux producteurs de pétrole prévoient une nouvelle réunion samedi à Vienne, cette fois au-delà de la seule OPEP qui a demandé aux non membres du cartel de réduire à leur tour leur production de 600.000 barils par jour.

La Russie, important producteur non membre de l'OPEP, s'est dite prête à réduire son offre de 300.000 barils par jour, soit la moitié de l'effort demandé par l'OPEP aux pays non membres.

Atténuant la portée de cette réduction, la production russe se trouve à des niveaux record pour la période post-soviétique.

Autre difficulté soulignée par les experts de Commerzbank, l'Arabie saoudite aura du mal à convaincre les pays producteurs non membres de l'OPEP de réduire leur production alors qu'elle "maintient sa stratégie de défense de ses parts de marché".

"Il semble qu'il y ait des inquiétudes sur la réunion à venir avec les non membres de l'OPEP et si cela se passe mal, l'accord pourrait se dissoudre", a expliqué John Kilduff.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse à New York, l'enthousiame post-Opep retombe


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.