Menu
RSS
A+ A A-

BP valide un investissement massif dans le Golfe du Mexique

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier britannique BP a donné jeudi son feu vert à un nouvel investissement massif dans un projet de plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique d'une valeur totale de 9 milliards de dollars.
BP valide l'un de ses plus grands projets récents qui plus est dans une région marquée par la catastrophique marée noire de 2010 qui a occasionné un coût chiffré à plus de 60 milliards de dollars pour le groupe.

Dans un communiqué, la société britannique estime que ce nouveau projet montre l'engagement de long terme dans le pays malgré la faiblesse actuelle des prix du pétrole, qui a contraint le secteur pétrolier à réaliser des coupes franches dans leurs investissements.

Ce projet, baptisé Mad Dog Phase 2, prévoit la construction d'une nouvelle plateforme en mer sur un site déjà exploité par BP, qui permettra de produire 140.000 barils de brut par jour à partir de fin 2021.

Elle entraînera une augmentation de 50% la production de BP dans la région du Golfe du Mexique, qui est passée à 249.000 barils par jour en 2015.

Cette plateforme se situera à proximité de la première plateforme exploitée depuis 2005 dans le cadre du projet Mad Dog et à environ 300 kilomètres au sud de la Nouvelle-Orléans.

BP détient 60,5% de la concession, aux côtés du groupe minier anglo-australien BHP Billiton (23,9%) et d'une filiale de l'américain Chevron (15,6%).

Après avoir envisagé il y a quelques années de lancer ce dessein, ces sociétés avaient été contraintes en 2013 de réévaluer le projet qui s'était révélé trop onéreux.

Son coût a ainsi été réduit de 60% pour tomber à 9 milliards de dollars et BP précise que le projet devrait être rentable si les prix du pétrole restent à leurs niveaux actuels ou même en dessous.

Cette annonce montre que ces grands projets en eaux profondes peuvent être encore rentables dans un contexte de prix du pétrole faible aux Etats-Unis, s'ils sont conçus de manière intelligente et efficacement, a expliqué dans le communiqué le patron de BP Bob Dudley.

Le groupe britannique précise enfin que BHP Billiton et Chevron doivent encore rendre leur décision finale sur le projet.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

BP et Petrobras négocient une vaste alliance

jeudi 12 avril 2018

Londres (royaume-uni): Le géant pétrolier britannique BP a annoncé jeudi une vaste alliance stratégique avec le groupe public brésilien Petrobras, allant potentiellement de l'exploration à la distribution.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

mercredi 20 juin 2018 à 07:20

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi à la faveur d'estimations jugées favorables sur l'état des stocks de brut américain.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite