Menu
A+ A A-

Obama exclut toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique pour 5 ans

prix du petrole WashingtonWashington: Barack Obama a exclu toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique jusqu'en 2022, une mesure sur laquelle les républicains tenteront toutefois vraisemblablement de revenir quand ils accèderont au pouvoir l'année prochaine.
Le Grand Old Party et son nouveau président Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier et disposera de l'appui des deux chambres du Congrès, veut en effet étendre la production de pétrole et de gaz aux Etats-Unis dans des zones publiques.

La décision de M. Obama, communiquée vendredi, stipule qu'aucune nouvelle demande de concession d'exploration pétrolière ne sera examinée dans les mers de Chukchi et de Beaufort pendant les cinq prochaines années.

Le département de l'Intérieur, qui aux Etats-Unis gère les domaines fédéraux, dont les parcs nationaux, avait pris une décision similaire en mars pour la côte Atlantique des Etats-Unis.

Etant donné l'environnement unique et menacé de l'Arctique et le moindre intérêt de l'industrie pétrolière dans cette région, renoncer à la vente de permis est la bonne chose à faire, a expliqué dans un communiqué la secrétaire à l'Intérieur, Sally Jewell.

Les groupes défenseurs de l'environnement ont salué cette décision.

Cela ne pouvait pas mieux tomber, s'est ainsi félicité le Sierra Club dans un communiqué, en référence à l'élection du républicain Donald Trump à la Maison Blanche. Ce dernier a promis pendant sa campagne d'étendre l'exploitation pétrolière aux Etats-Unis et d'y relancer l'activité des mines de charbon.

Cette décision de M. Obama protégera les routes de migration, les zones cruciales où les animaux trouvent leur nourriture ainsi que l'ensemble de l'écosystème marin de l'Arctique, a aussi estimé le Pew Charitable Trusts.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a réagi en déclarant que le Congrès devrait annuler ces mesures.

Dans les dernières semaines au pouvoir, l'administration Obama érige davantage d'obstacles au développement de l'énergie du pays, a-t-il regretté dans un communiqué. Ces mesures excluent l'Arctique et son riche potentiel des possibilités d'exploration et nous empêchent d'exploiter des sources abondantes et bon marché d'énergie pour notre économie.

(c) AFP

Commenter Obama exclut toute exploration pétrolière dans certaines parties de l'Arctique pour 5 ans


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 18 septembre 2019 à 12:56

    Le pétrole baisse mais reste soutenu par le risque élevé en …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, alors que les investisseurs suivent de près l'évolution de l'approvisionnement...

    mercredi 18 septembre 2019 à 10:39

    Loukoïl met en garde contre l'achat de pétrole... sur Instag…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Loukoïl a mis en garde ses clients contre de fausses offres d'achat de pétrole diffusées sur le...

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    mardi 17 septembre 2019 à 18:11

    Le prix du baril de brut chute sur des espoirs de reprise de…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:40

    La production d'Aramco de retour à la normale plus vite que …

    Londres: La production pétrolière saoudienne, réduite de moitié après les attaques du week-end, retrouvera un niveau normal dans deux ou trois semaines...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:33

    Le baril de brut perd plus de 6%, espoirs de reprise de la p…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 12:03

    La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible…

    Dubaï: Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la...

    mardi 17 septembre 2019 à 11:15

    Le pétrole baisse légèrement, incertitude après l'attaque en…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un contexte incertain après l'explosion des cours la veille...

    mardi 17 septembre 2019 à 09:18

    Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en…

    Tokyo: Les cours du pétrole n'étaient qu'en très léger recul mardi, après avoir décollé lundi en raison des attaques contre des installations...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite