Menu
A+ A A-

Les hydrocarbures américains plus dépendants de l'Opep que de Trump

prix du petrole ParisParis: Pour le PDG du géant pétrolier Total, Patrick Pouyanné, le soutien affiché par le futur président américain Donald Trump aux hydrocarbures ne suffira pas à relancer les investissements dans ce secteur aux Etats-Unis, en réalité plus dépendants du niveau des cours de l'or noir, a-t-il affirmé vendredi.
La politique que Donald Trump entend mener sera une politique libérale, de déréglementation (qui) va donner un cap favorable à l'investissmeent privé. Après, il faut que les investisseurs privés fassent l'acte, et ils le font en fonction de paramètres économiques, comme le prix du pétrole, a déclaré M. Pouyanné lors d'une conférence au salon Actionaria à Paris.

L'industrie pétrolière américaine est une industrie privée, il n'y a pas de société nationale (...) ce n'est pas (M. Trump) qui investit, ce n'est pas l'Etat américain, mais ce sont les investisseurs privés, qui en fonction du prix du pétrole, du gaz, feront les investissements, a ajouté le PDG de la major française.

Le futur président américain a affirmé, avant son élection, qu'il comptait lever les restrictions sur l'énergie américaine, alors que la chute des prix du pétrole a obligé certains producteurs à fermer leurs puits, notamment d'hydrocarbures de schiste, plus coûteux à exploiter.

Constatant que le cadre américain est déjà largement libre en matière d'investissements, M. Pouyanné juge qu'une décision des pays membres de l'OPEP de réduire leur production aurait plus d'impact sur le secteur énergétique américain.

Le cartel pétrolier tiendra une réunion officielle, à Vienne, le 30 novembre.

Une telle décision fera(it) remonter les prix et si les prix remontent, l'investissement dans le pétrole pourra repartir plus ou moins vite, et on sait que côté américain, il y a un certain nombre de zones qui peuvent être rentables en-dessous de 50 dollars (le baril), donc on peut penser qu'il y aura une reprise, a expliqué le PDG de Total.

(c) AFP

Commenter Les hydrocarbures américains plus dépendants de l'Opep que de Trump


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mardi 07 mai 2019

    L'EIA relève ses prévisions pour la production américaine de…

    New York: La production américaine de pétrole brut devrait augmenter de 1,49 million de barils par jour (bpj) en 2019 pour atteindre...

    vendredi 26 avril 2019

    Ryad 'et d'autres' sont prêts à augmenter leur production de…

    Washington: Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi que "l'Arabie saoudite et d'autres" pays étaient d'accord pour augmenter leur production de...

    mardi 23 avril 2019

    Les USA veulent réduire à néant les ventes de pétrole iranie…

    Washington: Donald Trump a décidé de ne pas renouveler les exemptions qui ont permis à huit pays de continuer à importer du...

    La Compagnie pétrolière française Total

    Ineos s'associe à un projet de Total à 9 milliards de dollars

    lundi 03 juin 2019

    Londres: Le géant britannique de la pétrochimie Ineos a annoncé lundi qu'il allait investir 2 milliards de dollars (quasiment autant en francs) en Arabie saoudite, dans le cadre d'un gigantesque projet de Total et Saudi Aramco pour la construction...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite