Menu
A+ A A-

La Russie optimiste quant à un accord de l'OPEP sur une réduction de la production

prix du petrole dohaDoha: Le ministre russe de l'Energie Alexander Novak a déclaré vendredi qu'il était assez optimiste quant à la capacité de l'OPEP de parvenir à un accord sur la réduction de la production à la fin de ce mois pour faire remonter les prix du baril.
S'exprimant à l'issue d'une réunion impromptue à Doha entre plusieurs membres de l'OPEP et la Russie dans la capitale du Qatar, le ministre russe s'est montré très confiant à propos d'un accord potentiel prévoyant une réduction ou un gel de la production du cartel.

Les discussions d'aujourd'hui... me rendent optimiste, a-t-il déclaré à la presse au terme d'une réunion qui a duré quatre heures.

Je pense que les discussions des experts, qui vont se réunir prochainement et d'autres consultations qui auront lieu avant la réunion du 30 novembre (à Vienne) aboutiront à un accord, a-t-il ajouté.

Je dirais qu'à ce stade je suis assez optimiste, a souligné le ministre russe.

La réunion d'aujourd'hui était une rencontre informelle et consultative organisée en toute hâte entre 11 pays membres de l'OPEP et des pays qui ne sont pas membres du cartel, dont la Russie.

La rencontre a été organisée après la réunion des exportateurs de gaz qui a eu lieu à Doha 24 heures auparavant.

Parmi les participants à la rencontre de vendredi figuraient les ministres du pétrole qatari et algérien ainsi que le ministre saoudien Khalid Al-Falih. Ce dernier a quitté la réunion sans faire de commmentaire, mais il a levé les pouces à l'adresse des journalistes au moment où il sortait de l'hôtel où a eu lieu la rencontre.

Le ministre qatari de l'Energie Mohammed Saleh al-Sada a indiqué que toutes les questions avaient été débattues lors de cette rencontrte, mais il s'est refusé à tout commentaire.

Il a été demandé à l'Iran et à l'Irak de geler leur production pour stabiliser le marché.

Les ministres de l'OPEP sont convenus à Alger de réduire leur production à 32,5-33 millions de barils par jour contre 33,47 millions en août pour la première fois en huit ans.

Cette mesure a accru la pression sur deux pays membres de l'OPEP, l'Irak et l'Iran, pour qu'ils réduisent ou gèlent leur production, ce qu'ils avaient refusé jusqu'ici.

Les ministres du pétrole de l'OPEP ainsi que d'autres pays producteurs doivent se réunir à Vienne le 30 novembre.

(c) AFP

Commenter La Russie optimiste quant à un accord de l'OPEP sur une réduction de la production


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 02 juillet 2019

    Pétrole: l'Opep et la Russie scellent leurs fiançailles

    Vienne: Demande morose et boom du schiste américain lui ont forcé la main: l'Opep a formalisé mardi ses fiançailles avec la Russie...

    dimanche 30 juin 2019

    Poutine et Ben Salman d'accord pour prolonger l'accord Opep+…

    Osaka (Japon): La Russie et l'Arabie saoudite se sont accordées sur une prolongation de six à neuf mois de l'accord de réduction de la production de...

    lundi 10 juin 2019

    La Russie voit 'de grands risques de surproduction' de pétro…

    Moscou: La Russie a indiqué lundi, lors d'une rencontre avec l'Arabie saoudite, voir "de grands risques de surproduction" de pétrole dans le...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 24 juillet 2019 à 00:02

    Le franco-américain TechnipFMC remporte un contrat géant en …

    Paris: Le groupe d'ingénierie pétrolière TechnipFMC a annoncé mardi avoir remporté un contrat "majeur" de 7,6 milliards de dollars auprès du numéro...

    mardi 23 juillet 2019 à 21:41

    Le pétrole porté par l'espoir d'avancées dans les négociatio…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi, profitant en fin de séance d'informations de presse sur la...

    mardi 23 juillet 2019 à 15:27

    Les prix du pétrole en baisse sur fond de tensions commercia…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, après avoir été stables une bonne partie de la journée...

    mardi 23 juillet 2019 à 12:23

    Le pétrole se stabilise malgré les tensions avec l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi matin, alors que les tensions dans le détroit d'Ormuz restaient élevées.

    lundi 22 juillet 2019 à 21:14

    La montée des tensions dans le Golfe persique fait grimper l…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par la montée des tensions dans le détroit d'Ormuz...

    lundi 22 juillet 2019 à 16:06

    Perspectives en berne pour les cours du pétrole

    Londres: Le sentiment s'est brutalement détérioré ces derniers jours sur le marché pétrolier, où fonds spéculatifs, producteurs et traders adoptent une position...

    lundi 22 juillet 2019 à 14:44

    BP s'associe à Bunge dans les biocarburants au Brésil

    Londres: Le géant britannique des hydrocarbures BP a annoncé lundi se renforcer dans le marché des biocarburants au travers d'une co-entreprise au...

    lundi 22 juillet 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont augmenté dans leur globalité la semaine dernière, avec une hausse plus marquée pour le...

    lundi 22 juillet 2019 à 12:06

    Le pétrole grimpe après l'accroissement des tensions avec l…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient lundi, aidés par les tensions avec l'Iran, dans un marché qui reste cependant prudent du fait...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite