Logo

Le pétrole retombe, les marchés ne croient plus à un accord de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs délaissant la présidentielle américaine pour se focaliser à nouveau sur le risque de surproduction du marché.
Vers 17H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 44,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,22 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre cédait 1,23 dollar à 43,43 dollars.

Les cours de l'or noir sont tombés vendredi à 44,19 dollars pour le Brent, au plus bas en près de trois mois, et à 43,03 dollars pour le WTI, au plus bas en près de deux mois, effaçant les gains engrangés depuis la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines qui avait dopé le goût pour le risque des investisseurs.

L'accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sur la production était à nouveau au coeur des préoccupations des marchés, alors que le rapport mensuel de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) sur l'état du marché mettait en garde jeudi contre une offre excédentaire.

Cette tendance était renforcée ce vendredi par la publication du rapport du cartel lui-même.

"La production de l'Organisation reste sur sa tendance de hausse, et a augmenté de 230.000 barils par jour en octobre, pour atteindre un niveau record de 33,64 millions de barils par jour", commentaient les analystes de PVM.

"Cette annonce d'une hausse de la production est un mauvais présage pour la réunion du 30 novembre", quand les membres de l'OPEP et leurs partenaires devraient se retrouver à Vienne.

Les analystes d'Inenco faisaient preuve du même pessimisme. "Il devient improbable que l'OPEP trouve un accord qui limite de façon significative la surproduction. (...) Sans cela, la surproduction actuelle risque de s'intensifier l'année prochaine", prévenaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole retombe, les marchés ne croient plus à un accord de l'Opep


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.