Menu
A+ A A-

Pétrole: face à une demande robuste, il faut investir plus pour maintenir l'offre

prix du petrole ParisParis: L'Opep a insisté mardi sur la nécessité pour l'industrie pétrolière d'investir significativement pour garantir une offre suffisante face à une demande mondiale qui devrait être plus forte que prévu à l'horizon 2021, stimulée par des prévisions de prix revues à la baisse.
Compte tenu des prévisions d'offre et de demande, des investissements significatifs sont nécessaires dans l'ensemble de l'industrie, a estimé l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans son étude annuelle prospective sur le secteur du pétrole, avançant le montant de quelque 10.000 milliards de dollars d'ici à 2040.

Il est vital que l'industrie veille à ce qu'un manque d'investissements aujourd'hui ne conduise pas à une rupture d'approvisionnement dans le futur, a-t-elle mis en garde.

Le secteur pétrolier a drastiquement réduit ses investissements, annulant ou reportant des projets, en raison de la chute des cours du brut, qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis la mi-2014 et évoluent actuellement autour de 45 dollars le baril, plombés par une offre excédentaire.

Cette tendance devrait s'inverser à la faveur du rebond des prix de l'or noir, même si ce dernier sera moins important qu'anticipé jusqu'ici. L'étude de l'OPEP fait ainsi l'hypothèse d'un baril de brut à 60 dollars en 2021 et 92 dollars en 2040 (en prix constants de 2015), ce qui équivaut, à prix courants, à respectivement 65 et 155 dollars.

L'offre totale d'hydrocarbures devrait s'établir à 99,4 millions de barils par jour (mbj) en 2021 (contre 95,1 mbj en 2015) puis croître jusqu'à 109,6 mbj en 2040, des niveaux à peine supérieurs aux prévisions de la demande à ces échéances.

La consommation d'or noir sera tirée principalement par les secteurs des transports routiers, aéronautique et pétrochimique. A moyen terme, elle bénéficiera aussi des prix plus faibles qu'anticipé.

Selon l'OPEP, la consommation devrait ainsi s'établir à 99,2 mbj en 2021, contre 93 mbj en 2015, une prévision relevée de 1 mbj par rapport à celle publiée l'an dernier.

A plus long terme cependant, les mesures d'efficacité énergétique combinées aux nouveaux développements technologiques - comme les véhicules roulant aux carburants alternatifs - devrait très légèrement peser sur la demande, attendue à 109,4 mbj, soit 0,4 mbj de moins que l'estimation précédente.

(c) AFP

Commenter Pétrole: face à une demande robuste, il faut investir plus pour maintenir l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 01 avril 2020 à 01:36

    Pétrole: Trump dit qu'il pourrait se joindre aux discussions…

    Washington: Le président américain Donald Trump a déclaré mardi qu'il pourrait si nécessaire prendre part aux discussions prévues entre la Russie et...

    mardi 31 mars 2020 à 21:40

    🛢️ Le pétrole reprend son souffle à la fin de sa plus lourde…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui ont atteint un plus bas en 18 ans lundi, se sont plus ou moins...

    mardi 31 mars 2020 à 11:48

    Le pétrole se reprend au lendemain d'une séance noire

    🇬🇧 Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mardi, après avoir touché des plus bas en 18 ans la veille, aidés...

    mardi 31 mars 2020 à 07:06

    Rebond vigoureux du pétrole en Asie

    Singapour: Les prix du pétrole rebondissaient en Asie mardi depuis des niveaux les plus bas en 18 ans, les investisseurs se félicitant...

    lundi 30 mars 2020 à 22:23

    Trump et Poutine d'accord pour tenter de stabiliser le march…

    Washington: Donald Trump et Vladimir Poutine se sont entendus lundi au cours d'un entretien téléphonique pour que responsables américains et russes du...

    lundi 30 mars 2020 à 21:17

    Le pétrole poursuit sa descente vers les abysses, au plus ba…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont continué à s'enfoncer lundi, le Brent à Londres et le WTI à New York...

    lundi 30 mars 2020 à 19:03

    L'Arabie va augmenter ses exportations en pleine guerre des …

    Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé lundi son intention de porter ses exportations pétrolières au niveau record de 10,6 millions de barils par...

    lundi 30 mars 2020 à 17:13

    Poutine et Trump ont évoqué une coopération sur le coronavir…

    Moscou: Les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, ont évoqué lundi par téléphone la possibilité d'une coopération dans la...

    lundi 30 mars 2020 à 16:37

    Le pétrole poursuit sa descente vers les abysses

    Londres: Les prix du pétrole continuaient à s'enfoncer lundi en réaction aux ravages de la pandémie de coronavirus, le Brent touchant un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 mars 2020 Vers 15H50 HEC, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 22.86 dollars, en hausse de 0.44% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour mai gagnait 2.49%, à 20.59 dollars.

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    En février 2020, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 26 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2020, le prix du pétrole en euros se replie fortement (−10,9 % après −5,1 %).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent bien plus modérément (−0,4 % après +0,7  %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles (−2,2 % après +1,5 %). Le prix du pétrole chute En février 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−10,9 % après −5,1 %) à 51,1 € en moyenne par baril. En dollars, la chute des prix est un peu plus marquée (−12,5 % après...

    Lire la suite

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite