Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en légère baisse à New York à la veille de l'Opep

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi à l'ouverture à New York, à la veille d'une réunion des pays exportateurs, qui pourraient décider d'envoyer plus d'or noir sur le marché.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet s'échangeait à 98,87 dollars, en baisse de 14 cents par rapport à la veille.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se réunit mercredi à Vienne. Depuis le week-end, plusieurs responsables des pays du Golfe ont laissé la porte ouverte à un possible relèvement de ses quotas de production, laissés inchangés depuis janvier 2009.

Les pays du cartel "vont probablement relever leurs quotas, pour qu'ils soient en ligne avec leur production réelle, bien supérieure aux quotas", a expliqué Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Ils vont donc peut être augmenter leurs quotas de 1 ou 1,5 million de barils par jour mais je ne pense que cela fera beaucoup plus de pétrole sur le marché", a-t-il relativisé.

La production réelle des Etats membres est estimée supérieure de 1,3 million de barils par jour (mbj) aux quotas annoncés par l'Organisation.

Par ailleurs, "l'Arabie Saoudite prévoit d'augmenter sa production de 500'000 barils par jour en juin, quelle que soit la décision de l'Opep", ce qui met la pression sur les cours, a relevé M. Bentz.

De son côté, le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Mohamed ben Dhaen al-Hamili, a déclaré mardi que l'offre d'or noir pourrait être insuffisante pour répondre à la demande mondiale plus tard cette année.

D'autres pays du cartel, comme l'Iran, s'opposent à une hausse des quotas.

Le marché pétrolier est actuellement "tiraillé par plusieurs facteurs", a relevé Phil Flynn, de PFG Best.

Côté négatif, "les craintes de destruction de la demande provoquées par la dégradation des statistiques économiques aux Etats-Unis et la perspective de voir l'Opep potentiellement augmenter sa production mettent la pression sur le marché", a-t-il expliqué.

Côté positif, "l'affaiblissement du dollar" pousse les prix vers le haut, et "on peut ajouter les tensions dans le monde arabe et les dépressions tropicales dans le golfe" du Mexique", a-t-il précisé.



Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite