Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit et finit au dessus des 50 dollars le baril à New York

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Après trois séances de baisse, les cours du pétrole ont rebondi jeudi, les investisseurs faisant preuve de prudence dans un marché dominé par la réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 88 cents à 50,06 dollars au New York Mercantile Exchange (Nymex) sur le contrat pour décembre.

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a progressé de 49 cents à 50,47 dollars sur le contrat pour décembre sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les marchés se concentrent sur la perspective d'une réduction de la production de l'OPEP", a indiqué Gene McGillian de Tradition Energy. "L'idée qu'ils doivent se retrouver dans un mois pour finaliser un accord empêche certainement les investisseurs de trop parier sur une baisse".

En septembre, la décision de l'OPEP de réduire sa production avait fait figure de surprise et les investisseurs se montrent donc prudent à l'approche de la réunion de fin novembre qui doit en théorie l'entériner.

Dans ce contexte, le prix du WTI a dépassé jeudi le seuil symbolique des 50 dollars sous lequel il était tombé en début de semaine au moment où se multipliaient les doutes sur les chances du cartel de parvenir à une répartition de quotas de production pays par pays.

"Il y a eu des nouvelles de l'Irak qui demandait à être exonéré des réductions de production à cause de la guerre qu'ils mènent contre des combattants islamistes", a rappelé Gene McGillian.

Les interrogations se sont également faites nombreuses sur la position ambigüe de la Russie, important pays producteur non membre de l'OPEP, qui avait initialement indiqué vouloir se joindre à un accord.

"Un des diplomates russes auprès de l'OPEP a indiqué que la Russie ne se joindrait pas à une réduction, ce qui avait mis les prix sous pression", a rapporté Gene McGillian.


- Stocks américains à retardement

"Au cours du mois qui vient, je m'attends à voir de nombreuses annonces émanant de l'OPEP au sujet d'un gel ou d'une réduction de la production", a ajouté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les cours devraient donc rester sensibles "au va-et-vient des espoirs sur l'OPEP", selon les termes de Matt Smith de ClippperData dans une note.

D'ici là, les membres du cartel n'ont pas à limiter leur production et les analystes s'inquiètent de leurs extractions actuelles.

"Les exportations des 14 membres de l'OPEP ont atteint un rythme record la semaine dernière", a avancé Matt Smith s'appuyant sur ses propres statistiques.

Jeudi, les cours ont également semblé bénéficier à retardement des chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole aux Etats-Unis, publiés la veille par le département de l'Energie (DoE).

"Je pense que les statistiques du DoE étaient en fait plutôt encourageantes", a estimé Andy Lipow.

Les stocks de pétrole brut ont reculé de manière inattendue de 600.000 barils au cours de la semaine s'achevant le 21 octobre, ce qui n'avait pas permis aux prix de se maintenir mercredi dans un contexte d'inquiétude sur l'accord de l'OPEP.

Les analystes de BNY Mellon notaient comme possible soutien aux cours l'instabilité politique au Venezuela, où l'opposition a mobilisé mercredi des centaines de milliers de personnes, même si la production pétrolière n'est pour l'instant pas affectée dans le pays.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit et finit au dessus des 50 dollars le baril à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 16:09

    Le pétrole se reprend après une journée noire

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens sans pour autant récupérer ses lourdes pertes de la veille, provoquées...

    mercredi 19 décembre 2018 à 12:16

    Le pétrole se stabilise après sa chute de la veille

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une journée noire alimentée par les craintes de...

    mercredi 19 décembre 2018 à 10:09

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite