Menu
RSS
A+ A A-

Technip tire son épingle du jeu dans un marché de l'or noir toujours difficile

prix du petrole ParisParis: Technip a relevé les objectifs d'une de ses divisions pour 2016, continuant de bénéficier des effets de sa stratégie de réduction des coûts qui lui a permis de publier des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, malgré un marché pétrolier toujours difficile.
Une solide performance opérationnelle associée à d'importantes mesures de réduction des coûts a permis à Technip d'enregistrer un troisième trimestre très solide, a commenté le PDG du groupe parapétrolier, Thierry Pilenko, dans un communiqué.

Entre juillet et septembre, le bénéfice net a progressé de 12,4% à 184,3 millions d'euros sur un an, soutenu notamment par un programme de réduction des coûts de plus d'un milliard d'euros en 2017, dont 900 millions à la fin 2016.

Le résultat opérationnel courant (ROC) ajusté s'est replié de 2,5% à 284,6 millions pour un chiffre d'affaires ajusté en baisse de 6,1% à 2,9 milliards, mais comme le bénéfice net, ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par FactSet (150 millions de bénéfice net pour un chiffre d'affaires de 2,7 milliards).

Dans un marché affecté durablement par la faiblesse des prix du pétrole, qui conduit à une baisse des dépenses des compagnies pétrolières et gazières, Technip a dit percevoir des signes de croissance de la demande dans certaines régions pour sa division d'activités sous-marines Subsea, par exemple en mer du Nord ou au Brésil.

Le groupe a dès lors relevé les objectifs pour ses activités sous-marines en 2016 et anticipe désormais un chiffre d'affaires ajusté supérieur à 5 milliards d'euros (précédemment entre 4,7 et 5 milliards) et un ROC ajusté à environ 700 millions d'euros (680 millions auparavant).

En général, les clients cherchent à augmenter leur production rapidement à un prix relativement bas au moyen de raccordements de longue distance (tiebacks), un créneau où Technip est bien positionné, a commenté M. Pilenko lors d'une conférence téléphonique.

Les objectifs restent inchangés pour l'autre grande division, l'Onshore/Offshore (installations terrestres et maritimes), qui reste robuste, selon Technip: un chiffre d'affaires ajusté compris entre 5,7 et 6 milliards d'euros et un ROC ajusté d'environ 280 millions d'euros.

- Fusion en vue -

Très affaiblis depuis mi-2014 par une offre excédentaire, les prix de l'or noir sont remontés autour de 50 dollars le baril depuis fin septembre, soutenu par un accord de principe de l'OPEP sur une réduction de sa production. Mais même si ces frémissements insufflent un regain de confiance chez les acteurs du marché, l'environnement demeure difficile, a prévenu le PDG de Technip.

On a des clients qui nous disent qu'ils vont commencer à réfléchir à investir de nouveau. Cela dit, entre la réflexion sur l'investissement et le redémarrage des projets, il y a toujours une période assez longue qui peut durer plusieurs trimestres, a-t-il dit.

Une chose est sûre, c'est qu'on observe qu'il y a un meilleur équilibre entre l'offre et la demande sur le marché pétrolier, que cela soutient les prix (...) et que nos clients vont petit à petit retrouver la confiance, a-t-il ajouté, sans pouvoir assurer que l'industrie a touché un point bas.

Ainsi, Technip compte poursuivre en 2017 ses efforts sur ses coûts. Le Subsea devrait maintenir son niveau de marge opérationnelle ajustée avec un chiffre d'affaires ajusté plus faible tandis que l'Onshore/Offshore devrait générer un résultat opérationnel courant ajusté et une marge opérationnelle courante en croissance associés à un chiffre d'affaires en léger retrait, a-t-il prévenu.

Les prises de commandes ont atteint 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre (-13% sur un an) pour un carnet de commandes total de 12,3 milliards (-30%) à fin septembre.

Technip a également indiqué que sa fusion avec l'américain FMC Technologies avançait plus rapidement que prévu. Des assemblées générales des actionnaires des deux groupes sont convoquées le 5 décembre en vue d'une finalisation en janvier 2017 de l'opération, qui donnera naissance au numéro 3 mondial du secteur.

mpa/sl/sg

TECHNIP

FMC TECHNOLOGIES

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

lundi 24 septembre 2018 à 16:21

Le pétrole grimpe, le Brent au plus haut depuis 2014 après l…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent ayant touché son plus haut niveau depuis près de...

lundi 24 septembre 2018 à 15:27

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions d…

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant...

lundi 24 septembre 2018 à 11:18

Le baril de pétrole Brent au plus haut depuis novembre 2014…

Londres: Le prix du baril de pétrole Brent a atteint lundi son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de...

lundi 24 septembre 2018 à 07:39

Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront s'ils le j…

Alger: Les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun, a déclaré le...

lundi 24 septembre 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de...

dimanche 23 septembre 2018 à 17:04

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces"…

Téhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite