Menu
A+ A A-

Technip tire son épingle du jeu dans un marché de l'or noir toujours difficile

prix du petrole ParisParis: Technip a relevé les objectifs d'une de ses divisions pour 2016, continuant de bénéficier des effets de sa stratégie de réduction des coûts qui lui a permis de publier des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, malgré un marché pétrolier toujours difficile.
Une solide performance opérationnelle associée à d'importantes mesures de réduction des coûts a permis à Technip d'enregistrer un troisième trimestre très solide, a commenté le PDG du groupe parapétrolier, Thierry Pilenko, dans un communiqué.

Entre juillet et septembre, le bénéfice net a progressé de 12,4% à 184,3 millions d'euros sur un an, soutenu notamment par un programme de réduction des coûts de plus d'un milliard d'euros en 2017, dont 900 millions à la fin 2016.

Le résultat opérationnel courant (ROC) ajusté s'est replié de 2,5% à 284,6 millions pour un chiffre d'affaires ajusté en baisse de 6,1% à 2,9 milliards, mais comme le bénéfice net, ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par FactSet (150 millions de bénéfice net pour un chiffre d'affaires de 2,7 milliards).

Dans un marché affecté durablement par la faiblesse des prix du pétrole, qui conduit à une baisse des dépenses des compagnies pétrolières et gazières, Technip a dit percevoir des signes de croissance de la demande dans certaines régions pour sa division d'activités sous-marines Subsea, par exemple en mer du Nord ou au Brésil.

Le groupe a dès lors relevé les objectifs pour ses activités sous-marines en 2016 et anticipe désormais un chiffre d'affaires ajusté supérieur à 5 milliards d'euros (précédemment entre 4,7 et 5 milliards) et un ROC ajusté à environ 700 millions d'euros (680 millions auparavant).

En général, les clients cherchent à augmenter leur production rapidement à un prix relativement bas au moyen de raccordements de longue distance (tiebacks), un créneau où Technip est bien positionné, a commenté M. Pilenko lors d'une conférence téléphonique.

Les objectifs restent inchangés pour l'autre grande division, l'Onshore/Offshore (installations terrestres et maritimes), qui reste robuste, selon Technip: un chiffre d'affaires ajusté compris entre 5,7 et 6 milliards d'euros et un ROC ajusté d'environ 280 millions d'euros.

- Fusion en vue -

Très affaiblis depuis mi-2014 par une offre excédentaire, les prix de l'or noir sont remontés autour de 50 dollars le baril depuis fin septembre, soutenu par un accord de principe de l'OPEP sur une réduction de sa production. Mais même si ces frémissements insufflent un regain de confiance chez les acteurs du marché, l'environnement demeure difficile, a prévenu le PDG de Technip.

On a des clients qui nous disent qu'ils vont commencer à réfléchir à investir de nouveau. Cela dit, entre la réflexion sur l'investissement et le redémarrage des projets, il y a toujours une période assez longue qui peut durer plusieurs trimestres, a-t-il dit.

Une chose est sûre, c'est qu'on observe qu'il y a un meilleur équilibre entre l'offre et la demande sur le marché pétrolier, que cela soutient les prix (...) et que nos clients vont petit à petit retrouver la confiance, a-t-il ajouté, sans pouvoir assurer que l'industrie a touché un point bas.

Ainsi, Technip compte poursuivre en 2017 ses efforts sur ses coûts. Le Subsea devrait maintenir son niveau de marge opérationnelle ajustée avec un chiffre d'affaires ajusté plus faible tandis que l'Onshore/Offshore devrait générer un résultat opérationnel courant ajusté et une marge opérationnelle courante en croissance associés à un chiffre d'affaires en léger retrait, a-t-il prévenu.

Les prises de commandes ont atteint 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre (-13% sur un an) pour un carnet de commandes total de 12,3 milliards (-30%) à fin septembre.

Technip a également indiqué que sa fusion avec l'américain FMC Technologies avançait plus rapidement que prévu. Des assemblées générales des actionnaires des deux groupes sont convoquées le 5 décembre en vue d'une finalisation en janvier 2017 de l'opération, qui donnera naissance au numéro 3 mondial du secteur.

mpa/sl/sg

TECHNIP

FMC TECHNOLOGIES

(c) AFP

Commenter Technip tire son épingle du jeu dans un marché de l'or noir toujours difficile


    La Compagnie d'ingénierie française Technip

    TechnipFMC remporte un contrat à Singapour

    jeudi 20 décembre 2018

    Paris: Le groupe d'ingénierie pétrolière TechnipFMC a annoncé jeudi avoir remporté un "contrat significatif" auprès du groupe finlandais Neste pour l'expansion de sa raffinerie de produits renouvelables à Singapour.

    TechnipFMC signe un contrat de plus d'un milliard de dollars en Egypte

    mercredi 31 octobre 2018

    Paris: Le groupe d'ingénierie pétrolière TechnipFMC a annoncé mercredi avoir signé un "contrat majeur" auprès de Middle East Oil Refinery (Midor) pour la modernisation et l'extension de leur raffinerie en Egypte.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite