Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, plombé par l'Irak

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, les investisseurs craignant que l'Irak ne fasse échouer l'accord de réduction de la production au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 13H20 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 68 cents à 50,17 dollars au New York Mercantile Exchange (Nymex) sur le contrat pour décembre.

"Les Irakiens ont tout simplement dit qu'ils ne voulaient pas participer à une réduction de la production (...). Ils estiment qu'il devraient bénéficier d'une exemption car ils sont engagés dans une bataille contre (le groupe) Etat islamique", a expliqué Bob Yawger de Mizuho Securities USA.

Depuis fin septembre, un accord de principe des membres de l'OPEP sur une réduction de leur production avait orienté les cours à la hausse, mais il doit encore être concrétisé.

"L'Irak a insisté ce week-end pour être exempté d'un gel de sa production", ont précisé les experts de Commerzbank dans une note, prévenant que "les risques d'un échec de l'accord sont de plus en plus grands".

"L'Irak est le second plus gros producteur de l'OPEP" a rappelé Bob Yawger.

Au sein du cartel, la Libye, le Nigeria et surtout l'Iran ont déjà été exemptés d'une réduction de leur production.

Si l'Irak non plus ne participait pas à un cet accord, un grosse partie de cet effort de réduction reposerait sur l'Arabie saoudite, pays dominant de l'OPEP.

Or, "les Saoudiens ne pourront pas continuer à vendre des obligations ou des parts de leurs entreprises pour renflouer leur budget", a indiqué Carl Larry de Frost & Sullivan dans une note.

Le propos rassurants de l'Arabie saoudite sur une amélioration de prix de l'or noir, lors d'une rencontre avec la Russie à Ryad dimanche, n'ont pas calmé les craintes des investisseurs.

Les membres de l'OPEP et la Russie, important pays producteur non membre du cartel, doivent se retrouver fin octobre à Vienne pour une réunion technique sur cet accord de réduction de la production qui doit être finalisé fin novembre.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite