Menu
A+ A A-

Sénégal: visé par l'opposition, le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière

prix du petrole dakarDakar: Un frère du président sénégalais Macky Sall a annoncé sa démission de son poste d'administrateur d'une société pétrolière en contrat avec l'Etat pour exploiter des gisements de gaz, après des critiques de l'opposition qui manifestait vendredi à Dakar.
La manifestation, pour défendre les libertés et réclamer une plus grande transparence dans la gestion des gisements sous-marins de gaz et de pétrole découverts ces dernières années, a rassemblé dans l'après-midi de quelque 500 personnes, selon des sources policières, à un millier, selon des témoins et des journalistes.

Non à la gestion patrimoniale et familiale des ressources naturelles, Le pétrole et le gaz au peuple, pouvait-on lire sur des banderoles. Des heurts sporadiques, à coups de jets de pierres et de gaz lacrymogènes, se sont produits entre manifestants et forces de l'ordre déployées en masse.

Dénonçant une campagne de diabolisation à son encontre, dans un message privé sur sa page Facebook, consulté par l'AFP, Aliou Sall indique que Timis Corporation, dirigée par l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis, lui a désormais confié le développement des projets d'avenir en Afrique.

Pour mettre à l'aise le président de la république, j'ai démissionné de mon poste d'administrateur de Timis Corporation Sénégal, écrit-il.

Joint vendredi par l'AFP, M. Sall, également maire de Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar, et président de l'Association des maires du Sénégal (AMS), a confirmé l'information. Je ne vais plus m'occuper de activités du groupe au Sénégal, a-t-il précisé.

Le groupe Timis est notamment associé à la compagnie américaine Kosmos Energy, basée à Dallas (Etats-Unis), pour l'exploitation des réserves de gaz d'un gisement à cheval sur la Mauritanie et le Sénégal.

MM. Sall et Timis ont porté plainte lundi contre onze personnes dont des opposants, notamment l'ex-Premier ministre Abdoul Mbaye, et des journalistes pour diffamation, diffusion de fausses nouvelles et association de malfaiteurs.

Ce n'est pas Aliou Sall qu'ils visent. C'est Macky Sall et son pouvoir, a estimé El Hadji Diouf, avocat de MM. Sall et Timis. Aliou Sall ne possède aucune part dans les sociétés de M. Timis, mais on le présente comme un dealer, un magouilleur, un corrompu.

La coalition de l'opposition critique depuis des mois l'implication manifeste du frère du chef de l'Etat dans le domaine des hydrocarbures au Sénégal.

Le président Sall a pris jeudi un décret portant création du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz, dans la dynamique de gestion saine et durable des ressources naturelles.

La création de ce comité vient renforcer le dispositif global de transparence dans la gestion des ressources naturelles après l'adhésion de notre pays à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie) et la constitutionnalisation du droit des populations sur les ressources naturelles, lors de la révision adoptée par référendum le 20 mars.

(c) AFP

Commenter Sénégal: visé par l'opposition, le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 août 2019 à 21:39

    Le pétrole en légère hausse, mais le marché inquiet d'une fa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement progressé vendredi mais les investisseurs restaient prudents, dans un marché toujours préoccupé par...

    vendredi 16 août 2019 à 16:11

    Le pétrole efface une partie de ses gains après le rapport m…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, mais effaçaient une partie de leurs gains après la publication par...

    vendredi 16 août 2019 à 14:51

    Norvège: la production de pétrole rebondit en juillet par ra…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a nettement augmenté (+37%) en juillet par rapport à...

    vendredi 16 août 2019 à 14:08

    Nouvelle baisse de la production de pétrole en juillet (Opep…

    Paris: La production de pétrole des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a de nouveau baissé en juillet, en...

    vendredi 16 août 2019 à 11:10

    Le pétrole monte dans un climat d'incertitude

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, alors qu'un climat d'incertitude a vu les cours faire le yo-yo...

    jeudi 15 août 2019 à 21:04

    Le pétrole baisse, toujours miné par l'inquiétude économique

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, toujours plombés par les inquiétudes sur l'économie mondiale et la hausse des...

    jeudi 15 août 2019 à 13:36

    Le pétrole baisse, toujours miné par l'inquiétude économique

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, toujours sous l'effet des craintes sur l'économie mondiale, renforcées par les...

    mercredi 14 août 2019 à 22:04

    Le pétrole dégringole, miné par les stocks américains et les…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement reculé mercredi, lestés par la hausse des stocks de brut aux États-Unis et...

    mercredi 14 août 2019 à 17:56

    Le pétrole chute, miné par les craintes économiques

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mercredi en cours d'échanges européens, après l'annonce des stocks américains et alors que les marchés mondiaux souffraient...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite