Menu
A+ A A-

Sénégal: visé par l'opposition, le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière

prix du petrole dakarDakar: Un frère du président sénégalais Macky Sall a annoncé sa démission de son poste d'administrateur d'une société pétrolière en contrat avec l'Etat pour exploiter des gisements de gaz, après des critiques de l'opposition qui manifestait vendredi à Dakar.
La manifestation, pour défendre les libertés et réclamer une plus grande transparence dans la gestion des gisements sous-marins de gaz et de pétrole découverts ces dernières années, a rassemblé dans l'après-midi de quelque 500 personnes, selon des sources policières, à un millier, selon des témoins et des journalistes.

Non à la gestion patrimoniale et familiale des ressources naturelles, Le pétrole et le gaz au peuple, pouvait-on lire sur des banderoles. Des heurts sporadiques, à coups de jets de pierres et de gaz lacrymogènes, se sont produits entre manifestants et forces de l'ordre déployées en masse.

Dénonçant une campagne de diabolisation à son encontre, dans un message privé sur sa page Facebook, consulté par l'AFP, Aliou Sall indique que Timis Corporation, dirigée par l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis, lui a désormais confié le développement des projets d'avenir en Afrique.

Pour mettre à l'aise le président de la république, j'ai démissionné de mon poste d'administrateur de Timis Corporation Sénégal, écrit-il.

Joint vendredi par l'AFP, M. Sall, également maire de Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar, et président de l'Association des maires du Sénégal (AMS), a confirmé l'information. Je ne vais plus m'occuper de activités du groupe au Sénégal, a-t-il précisé.

Le groupe Timis est notamment associé à la compagnie américaine Kosmos Energy, basée à Dallas (Etats-Unis), pour l'exploitation des réserves de gaz d'un gisement à cheval sur la Mauritanie et le Sénégal.

MM. Sall et Timis ont porté plainte lundi contre onze personnes dont des opposants, notamment l'ex-Premier ministre Abdoul Mbaye, et des journalistes pour diffamation, diffusion de fausses nouvelles et association de malfaiteurs.

Ce n'est pas Aliou Sall qu'ils visent. C'est Macky Sall et son pouvoir, a estimé El Hadji Diouf, avocat de MM. Sall et Timis. Aliou Sall ne possède aucune part dans les sociétés de M. Timis, mais on le présente comme un dealer, un magouilleur, un corrompu.

La coalition de l'opposition critique depuis des mois l'implication manifeste du frère du chef de l'Etat dans le domaine des hydrocarbures au Sénégal.

Le président Sall a pris jeudi un décret portant création du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz, dans la dynamique de gestion saine et durable des ressources naturelles.

La création de ce comité vient renforcer le dispositif global de transparence dans la gestion des ressources naturelles après l'adhésion de notre pays à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie) et la constitutionnalisation du droit des populations sur les ressources naturelles, lors de la révision adoptée par référendum le 20 mars.

(c) AFP

Commenter Sénégal: visé par l'opposition, le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite