Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit au plus haut de l'année, dopé par des déclarations russes

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus haut niveau de l'année lundi à New York, stimulés par des déclarations de Vladimir Poutine indiquant que la Russie était prête à une baisse de sa production.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a monté de 1,54 dollar à 51,35 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau qu'il n'avait plus atteint à la clôture depuis juillet 2015.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, a pris 1,24 dollar à 53,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), un niveau auquel il n'avait plus fini une séance depuis septembre 2015.

"La Russie est prête à se joindre aux mesures pour limiter la production" de pétrole, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors du Congrès Mondial de l'Energie à Istanbul, précisant qu'un "gel ou une réduction de la production de pétrole est le seul moyen pour préserver la stabilité du secteur".

Depuis l'annonce fin septembre d'une réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin de doper les cours, la position de la Russie, important producteur non-membre du cartel, restait ambigüe.

Le pays avait même annoncé une production record en septembre pour la période post-soviétique de 11 millions de barils par jour.

"A partir du moment où la Russie joue le jeu, c'est très important", a commenté Carl Larry de Frost and Sullivan.

L'annonce surprise de la décision de l'OPEP de ramener sa production à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour, contre 33,47 mbj en août, avait orienté les cours à la hausse mais les doutes subsistent sur sa mise en application qui doit être finalisée lors d'une autre réunion fin novembre.


- L'Arabie saoudite

Autre signe encourageant lundi, le ministre saoudien de l'Energie, poids lourd de l'OPEP, a estimé qu'un baril de brut à 60 dollars était envisageable d'ici la fin de l'année compte tenu de la tendance à la hausse des cours.

Certains pays producteurs de pétrole doivent se réunir mercredi en marge du forum énergétique de plusieurs jours organisé à Istanbul en Turquie.

"Les ministres du Pétrole irakien et iranien ne participeront pas aux négociations de cette semaine à Istanbul", a indiqué Matt Smith de ClipperData dans une note.

Cela avait été dans un premier temps interprété comme de mauvais augure, avant d'être éclipsé par les déclarations russes.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro dont le pays, membre de l'OPEP, a été frappé de plein fouet par la dégringolade des cours entamée à l'été 2014, a quant à lui plaidé pour la mise en place d'un "nouveau mécanisme" pour doper les prix.

M. Maduro a estimé que la réunion informelle de mercredi entre les producteurs membres et non-membres de l'OPEP pourrait constituer un premier pas vers la mise en place d'un tel mécanisme.

Les acteurs de marchés se montreront toutefois attentifs cette semaine à la publication des estimations sur le marché du pétrole de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE), de l'OPEP et du département américain de l'Énergie (DoE).

"Les trois agences devraient confirmer que l'offre est trop importante quand elles publieront leurs estimations de l'offre et de la demande", prévoient les analystes de Commerzbank dans une note.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite