Menu
A+ A A-

Pétrole: L'Arabie estime qu'un baril à 60 dollars est envisageable d'ici la fin de l'année

prix du petrole istanbulIstanbul: Le ministre saoudien de l'Energie a estimé lundi qu'un baril de brut à 60 dollars était envisageable d'ici la fin de l'année, tout en avertissant contre une baisse drastique de la production susceptible de provoquer un choc sur les marchés.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a dépassé jeudi les cinquante dollars à New York pour la première fois depuis juin.

Les marchés enregistrent en effet une tendance haussière depuis la décision surprise de l'OPEP le 28 septembre de ramener sa production à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour, contre 33,47 mbj en août.

Nous voyons une convergence de l'offre et de la demande. Il n'est pas impensable qu'on arrivera à (un baril) à 60 dollars d'ici la fin de l'année, a déclaré le ministre saoudien, Khaled al-Faleh, lors d'une allocution au Congrès mondial de l'Energie à Istanbul.

Ce n'est pas le prix que je regarde, mais plutôt l'offre et la demande, a-t-il ajouté.

Il a estimé que l'OPEP doit faire en sorte de ne pas trop resserrer (la production) afin de ne pas provoquer de choc sur le marché.

Nous ne voulons pas créer un choc sur le marché et déclencher un processus susceptible d'être nuisible, a-t-il ajouté.

Il a reconnu que le royaume, dont le brut représente sa principale source de revenus, était devenu quelque peu complaisant en matière économique pendant les années fastes quand les cours du pétrole s'étaient envolés mais qu'il était désormais déterminé à mettre en oeuvre un ambitieux plan de transformation économique orchestré par le vice-Prince héritier Mohammed ben Salmane.

Il a assuré que ce plan serait appliqué quelque soit le prix du pétrole. Le royaume sera prêt à s'accommoder du prix quel qu'il soit, a-t-il dit.

Il a affirmé s'attendre à une augmentation de la demande mais même si cela ne se produit pas, nous serons prêts à y faire face.

Le Congrès Mondial de l'Energie se tient tous les trois ans et rassemble environ des centaines de participants venus des différentes régions du monde pour discuter des transformations dans ce secteur.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan ainsi que ses homologues russe Vladimir Poutine et vénézuélien Nicolas Maduro figurent notamment parmi les participants qui doivent prendre la parole dans la journée.

(c) AFP

Commenter Pétrole: L'Arabie estime qu'un baril à 60 dollars est envisageable d'ici la fin de l'année


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 14 février 2019

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 24 janvier 2019

    Les États-Unis vont pomper plus de pétrole que la Russie et …

    Selon le rapport de Rystad, les États-Unis devraient produire plus de pétrole que la Russie et l'Arabie saoudite réunies d'ici 2025.

    jeudi 24 janvier 2019

    Arabie Saoudite: "Nous pomperons le dernier baril de pé…

    Ryad: L’Arabie saoudite n’achète pas le récit du pic de la demande maximale de pétrole. Le plus gros producteur de l’OPEP continue...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite