Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole dépasse 50 dollars à New York, le marché restant optimiste

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse jeudi à New York et dépassaient pour la première fois les 50 dollars le baril depuis juin, continuant à profiter de l'annonce d'une réduction des stocks américains de brut.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 38 cents à 50,25 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On continue à réagir au rapport publié hier (mercredi) par le département de l'Energie (DoE), qui était plutôt encourageant", a résumé James Williams, de WTRG Economics.

Le DoE a fait état d'une baisse hebdomadaire de trois millions de barils des réserves américaines de brut, inattendue après déjà un mois de recul continu.

"Il y a encore 100 millions de barils de brut en trop...", a avancé M. Williams. "Mais on commence à se débarrasser des stocks dont on n'a pas besoin."

Les chiffres du DoE ont donné un nouvel élan à un marché déjà en pleine forme depuis une semaine, à la suite de l'annonce par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) d'un accord pour réduire son offre, même s'il ne s'agit que d'une étape préliminaire en vue d'un sommet en novembre.

"Nous doutons fortement de l'efficacité de cet accord, car nous trouvons difficile d'imaginer qu'il sera acté vu les divergences d'intérêts économiques et politiques des différents acteurs", a prévenu Tamas Varga, analyste chez PVM.

Plusieurs pays sont d'ailleurs déjà exemptés de mesures trop drastiques, dont la Libye, le Nigeria et l'Iran, en raison de problèmes de production ou, dans le cas de Téhéran, d'un contexte de reprise des exportations cette année à la suite de la levée de sanctions.

"Même si l'OPEP a annoncé voici une semaine son intention de réduire sa production, la lutte pour les parts de marchés n'a pas pris fin", ont renchéri dans une note les experts de Commerzbank, rappelant que l'Arabie saoudite, membre dominant du cartel, venait d'abaisser ses prix vers l'Asie et l'Europe.

"Pour les consommateurs américains, c'est même le rabais le plus marqué depuis février 2009", ont-ils souligné.

(c) AFP


Commenter Le pétrole dépasse 50 dollars à New York, le marché restant optimiste

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite