Menu
RSS
A+ A A-

L'accord de l'Opep devrait faire monter les prix à la pompe

prix du petrole ParisParis: Si les pays de l'Opep concrétisent leur accord sur une baisse de leur production pour soutenir les cours de l'or noir, les automobilistes Français devront bientôt se réhabituer à des carburants plus chers à la pompe, mais l'ampleur de la remontée est encore difficile à évaluer.
L'ajustement entre le prix du brut et l'ajustement des prix à la pompe n'est pas toujours directement automatique, prévient Jérome Sabatier, économiste à l'IFP Energies nouvelles, un institut de recherche public.

Concrètement, si le baril augmente de 5%, vous ne voyez pas 5% de hausse au bout de la chaîne, résume Frédéric Plan, délégué général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C).

En France, les cours du brut constituent entre 25 et 40% du prix à la pompe du gazole et de l'essence, rappelle Michael Lafarge, expert pétrole et gaz du cabinet de conseil EY. Tout le reste représente les coûts de raffinage, de transport et de distribution des carburants, et surtout les différentes taxes.

L'augmentation des prix du brut va aussi renchérir les coûts de production dans les raffineries, contribuant ainsi à la hausse finale à la pompe, avance Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières.

Pour l'instant, l'OPEP n'a pas détaillé quand et comment sa décision sera mise en oeuvre. Cela devrait être fait fin novembre. La réaction des autres pays producteurs, comme la Russie et les Etats-Unis, influera sur l'intensité et la vitesse de la remontée des cours.

En tout état de cause, on imagine une remontée des prix du brut mais pas un retour aux 100 dollars le baril comme en 2014, avance M. Sabatier.

A cette période, le prix à la pompe était en France de plus d'1,50 euro le litre pour l'essence et 1,30 euro pour le gazole. Il était de 1,29 euros pour l'essence et de 1,11 euro pour le gazole la semaine dernière.


- Rôle des stocks et de la demande

Depuis mercredi, les cours du brut se sont globalement redressé d'environ 2 dollars, relève Michael Lafarge. Cela devrait se traduire, toutes choses égales par ailleurs, par une hausse d'environ 3 centimes d'euros sur le litre de carburant dans l'immédiat, estime-t-il.

Si le taux de change entre le dollar et l'euro se maintient, une hausse de 10 dollars le baril (soit +22% par rapport au cours du 23 septembre, ndlr), l'incidence au litre serait de +0,067 euros, tva incluse, soit une hausse de 6%, calcule Frédéric Plan.

Il faudra aussi surveiller l'impact des stocks de produits pétroliers raffinés, actuellement à des niveaux élevés jamais connus, prévient M. Sabatier.

L'an dernier, les raffineurs avaient des marges tellement bonnes (autour de 46 euros la tonne, ndlr) qu'ils ont surproduit par rapport à la demande du marché, explique Kristine Petrosyan, experte pétrolière à l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Cela a d'ailleurs déjà rogné leurs marges cette année, qui sont revenues à leur niveau de 2014, selon des données de l'Ufip, soit 22 euros la tonne en moyenne.

Ces niveaux de stocks, et un marché très compétitif en France et en Europe, font aussi que les raffineurs n'auront pas la possibilité de transférer la hausse (des prix du brut) sur leurs marges, avance M. Sabatier.

Du coup, est-ce que l'augmentation des prix des produits finis suivra celle éventuelle du brut, cela dépendra de la situation des stocks et de l'évolution de la demande pour ces produits, ajoute l'experte de l'AIE.

(c) AFP

Les Prix des Carburants

Le Premier ministre Français "assume…

jeudi 20 septembre 2018

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire d'"accompagner la transition écologique" par la fiscalité.

Lire la suite

Les prix des carburants encore en ordre disp…

lundi 17 septembre 2018

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que le super reculait, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Lire la suite

-Actualités des prix des carburants

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

mercredi 19 septembre 2018 à 17:49

USA: les stocks de pétrole brut baissent un peu moins que pr…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière, selon les chiffres...

mercredi 19 septembre 2018 à 17:35

Corruption en Algérie: ENI et son ex-patron Paolo Scaroni ac…

Milan: L'ex-patron d'Eni, Paolo Scaroni, a été acquitté mercredi de l'accusation de corruption internationale en Algérie, de même que le groupe pétrolier...

mercredi 19 septembre 2018 à 16:06

Le pétrole hésite en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte hausse et en attendant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite