Menu
A+ A A-

Les exportations de pétrole reprennent en Libye

prix du petrole benghazi (libye)Benghazi (libye): Un tanker a quitté mercredi le principal port pétrolier de Libye, début d'une reprise graduelle des exportations d'or noir dont ce pays divisé a grandement besoin pour relever son économie sinistrée.
Le navire chargé de 776.000 barils de pétrole libyen est parti du port pétrolier de Ras Lanouf (nord-est) pour l'Italie sur le Seadelta et 580.000 autres barils devaient également quitter ce terminal pour l'Espagne sur le Syra dès le chargement terminé.

Le Seadelta, qui bat pavillon maltais, est le premier tanker à quitter Ras Lanouf depuis novembre 2014, a déclaré à l'AFP Omran el-Fitouri, le coordinateur des exportations de ce port pétrolier, le plus important de Libye.

Fin 2014, des combats avaient en effet éclaté pour le contrôle de terminaux du Croissant pétrolier et aucune goutte de pétrole n'avait depuis pu sortir de Ras Lanouf.

Quelques livraisons sporadiques avaient toutefois eu lieu ces derniers mois depuis d'autres terminaux de cette zone, qui est au coeur de luttes de pouvoir dans un pays qui dispose des plus grosses réserves pétrolières d'Afrique et où les exportations de brut représentent la principale ressource économique.

Il s'agit aussi de la première cargaison de pétrole à quitter les installations du Croissant pétrolier depuis que les forces fidèles au maréchal Khalifa Haftar s'en sont emparées la semaine dernière et en ont remis l'exploitation à la Compagnie nationale du pétrole(NOC).

Ces militaires soutiennent les autorités libyennes basées dans l'est du pays, qui sont hostiles au gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale et installé à Tripoli.

Basée dans la capitale, la Compagnie nationale du pétrole a indiqué récemment qu'elle restait loyale au GNA mais qu'elle appliquait les instructions du Parlement élu basé dans l'est concernant la gestion des infrastructures du Croissant pétrolier.

Les recettes tirées de ces exportations pétrolières doivent être versées à la Banque centrale, qui est sous l'autorité du GNA, disait récemment à l'AFP l'émissaire américain en Libye, Jonathan Winer.


- Secteur pétrolier exsangue

Selon la NOC, le Seadelta devait initialement quitter Ras Lanouf dimanche mais avait finalement dû se retirer au large après de nouveaux combats près de ce port du Croissant pétrolier, qui est un secteur situé entre les localités de Marsa el-Brega et Bin Jawad (nord-est) et qui comprend aussi les terminaux d'al-Sedra, de Brega (qui fonctionne sporadiquement) et de Zoueitina (fermé).

Le volume pour l'instant relativement limité exporté de Libye ne devrait pas avoir d'impact sur les prix du pétrole sur les marchés, où l'offre est actuellement abondante, d'après Jeffrey Halley, analyste chez OANDA.

Cinq ans après la révolte populaire qui renversa le dictateur Mouammar Kadhafi, la Libye est toujours en proie au chaos et son secteur pétrolier -autrefois florissant- est exsangue, affecté par les rivalités politiques et des attaques du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

A cause de l'instabilité politique et de l'insécurité, les Libyens ne peuvent plus compter sur la manne pétrolière: la production de brut a été divisée par cinq depuis 2010 et est tombée, selon la NOC, à 290.000 barils par jour.

Si ses réserves sont estimées à 48,3 milliards de barils de pétrole et 1,5 milliard de m3 de gaz, la Libye est le membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole qui produit le moins.

La Libye a pourtant un besoin pressant de relancer son secteur des hydrocarbures afin de redresser son économie chancelante.

Dans ce pays qui importe près de 90% de ses besoins en nourriture et équipements, le prix des marchandises de base augmente de jour en jour, les banques sont plongées dans une grave crise de liquidités et le taux des devises au marché parallèle a été multiplié par quatre depuis deux ans.

(c) AFP

Commenter Les exportations de pétrole reprennent en Libye


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    lundi 10 septembre 2018

    Libye: attaque contre le siège de la compagnie nationale de …

    Tripoli: Des hommes armés ont attaqué lundi le siège de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) à Tripoli, où une explosion et...

    vendredi 07 septembre 2018

    Libye: Eni prévoit une baisse de sa production si les troubl…

    Cernobbio (italie): Le groupe italien Eni pourrait voir sa production en Libye diminuer si les tensions se poursuivent, a souligné vendredi sa...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite