Menu
A+ A A-

Hésitant, le pétrole finit en petite hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi à New York, à l'issue d'une séance hésitante marquée par des éléments techniques et un marché voulant à nouveau croire à une limitation de l'offre par les pays producteurs.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 14 cents à 43,44 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a en revanche baissé de 13 cents à 45,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), mais est ensuite reparti dans le vert dans les échanges électroniques.

La Russie a indiqué qu'elle soutiendrait un gel de la production, nous avons alors vu un rapide renversement de tendance et les prix du brut ont grimpé jusqu'à la fin de la séance, a indiqué Matt Smith de ClipperData.

Depuis plusieurs semaines, les cours évoluent en fonction des spéculations sur un gel de la production afin de mettre un terme à la surabondance de l'offre grace à un accord entre les principaux producteurs, qu'ils soient membres ou non de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Une première réunion informelle doit se tenir sur ce sujet le 27 septembre, en marge du Forum de l'Energie à Alger.

Le ministre algérien de l'Energie a affirmé que les membres de l'OPEP pourraient tenir une réunion extraordinaire pour débattre des prix immédiatement après le rendez-vous actuellement en place, a ajouté David Cheetham, analyste XTB, ce qui a encore renforcé les espoirs d'accord.

- Indécision

En début de séance, les cours avaient initialement chuté, plombés par les inquiétudes d'un retour des exportations nigérianes et libyennes, et par une augmentation de celles en provenance d'Arabie Saoudite en juillet.

La fin du mois d'octobre comme contrat de référence au Nymex a également empêché le marché de trouver une direction claire.

Il y a de la volatilité le dernier jour, car les investisseurs doivent clore leurs positions, a expliqué Matt Smith.

Par ailleurs, la publication mercredi des chiffres hebdomadaires du gouvernement américain sur l'état de l'offre et de la demande investisseurs étaient particulièrement attendue par les investisseurs, ce qui a renforcé les hésitations des cours du brut.

L'arrêt partiel d'un oléoduc américain reliant Houston (Texas, sud) à New York (nord-est du pays) a quelque peu perturbé approvisionnement du pays en brut et surtout en produits raffinés, ce qui devrait avoir un impact sur les stocks aux Etats-unis.

La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) donnera ses propres estimations des stocks américains dès ce mardi après la clôture.

L'indécision a été renforcée, comme pour les autres marchés, par l'attente de la décision du de la Réserve fédérale (Fed) sur sa politique monétaire.

Le Comité monétaire de la Fed (FOMC) décidera mercredi s'il laisse ses taux inchangés et pourrait donner des indications quant à une hausse ultérieure.

Une variation des taux fait évoluer le cours du dollar qui sert de monnaie d'échange pour le brut et peut donc jouer sur son prix pour les pays détenteurs d'autres devises.

(c) AFP

Commenter Hésitant, le pétrole finit en petite hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite