Menu
RSS
A+ A A-

USA: ExxonMobil dans le collimateur du gendarme de la Bourse

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil fait l'objet d'une enquête du gendarme de la Bourse américain, qui s'intéresse à la façon dont le groupe valorise ses gisements pétroliers dans un environnement de prix bas et d'intensification de la lutte contre le réchauffement climatique, rapporte mardi le Wall Street Journal.
L'autorité des marchés financiers examine de près les pratiques comptables de la compagnie pétrolière, également dans le collimateur du Procureur général de New York Eric Schneiderman.

Elle a demandé des documents confidentiels en août à ExxonMobil et à son auditeur, le cabinet PricewaterCoopers (PwC), affirme le quotidien des milieux d'affaires américains, citant des sources proches du dossier.

La SEC s'interroge sur la façon dont ExxonMobil valorise ses puits pétroliers après la chute de plus de moitié des prix du baril de pétrole depuis deux ans.

Les autorités américaines et des experts s'étonnent que le groupe texan n'ait toujours pas procédé à une dépréciation de ses actifs pétroliers, alors que les entreprises énergétiques ont reconnu que leurs gisements valaient environ 200 milliards de dollars de moins que leurs estimations initiales, selon le cabinet Rystad Energy.

Chevron, grand rival d'ExxonMobil, a par exemple inscrit une charge de 2,8 milliards de dollars dans ses comptes du deuxième trimestre.

ExxonMobil a jusqu'à présent répondu avoir l'habitude de sous-évaluer ses puits pour éviter toute mauvaise surprise.

Contacté par l'AFP, la SEC n'a pas souhaité commenter mardi. ExxonMobil n'a pas donné suite dans l'immédiat.

La SEC s'intéresse également à la façon dont ExxonMobil mesure et évalue les risques financiers potentiels posés par le besoin de limiter l'utilisation des énergies fossiles.

Le régulateur a ainsi reçu des documents obtenus par le procureur de New York dans le cadre d'une vaste enquête ouverte par Eric Schneiderman en novembre dernier contre le géant pétrolier texan, affirme encore le Wall Street Journal.

L'Etat de New York cherche à déterminer si ExxonMobil a correctement informé les investisseurs et le grand public des risques financiers potentiels posés par le besoin de limiter l'utilisation des énergies fossiles.

Il s'intéresse notamment au financement par ExxonMobil de recherches climato-sceptiques et cherche à déterminer si l'entreprise a caché des études montrant le rôle néfaste des énergies fossiles dans le changement climatique.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

lundi 24 septembre 2018

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

lundi 24 septembre 2018 à 16:21

Le pétrole grimpe, le Brent au plus haut depuis 2014 après l…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent ayant touché son plus haut niveau depuis près de...

lundi 24 septembre 2018 à 15:27

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions d…

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant...

lundi 24 septembre 2018 à 11:18

Le baril de pétrole Brent au plus haut depuis novembre 2014…

Londres: Le prix du baril de pétrole Brent a atteint lundi son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de...

lundi 24 septembre 2018 à 07:39

Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront s'ils le j…

Alger: Les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun, a déclaré le...

lundi 24 septembre 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de...

dimanche 23 septembre 2018 à 17:04

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces"…

Téhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite