Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York, anticipant une hausse de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse lundi à New York, poursuivant leur correction après l'envolée de la semaine précédente et les investisseurs anticipant une hausse de l'offre.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril "light sweet crude", référence américaine du brut, perdait 81 cents à 45,07 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les acteurs de marché s'attendent surtout à ce que les importations de brut reviennent aux Etats-Unis cette semaine et anticipent une hausse de l'offre de brut", a indiqué Carl Larry de Frost and Sullivan.

Les cours avaient bondi jeudi après l'annonce d'une chute hebdomadaire massive et inattendue des réserves américaines de brut, due à un déclin exceptionnel des importations américaines.

Les importations avaient souffert de problèmes d'approvisionnement liés à la tempête Hermine qui a passé le début du mois à remonter la côte Est des Etats-Unis, par laquelle arrivent de nombreuses cargaisons d'or noir.

Ce sentiment de renforcement de l'offre est soutenu par l'annonce vendredi par le groupe privé Baker Hughes "d'une nouvelle hausse de l'activité de forage aux États-Unis: le nombre de puits pétroliers a grimpé pour la dixième fois au cours des sept dernières semaines, atteignant son plus haut niveau en sept mois", ont souligné les analystes de Commerzbank dans une note.

Selon les experts de Commerzbank, l'inversion de la tendance jusqu'alors baissière de ce décompte suggère que la production de pétrole de schiste aux États-Unis pourrait se stabiliser à court terme.

Toujours en ce sens et sur le plan international, la production d'or noir des pays n'appartenant pas à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devrait décliner moins fortement qu'anticipé en 2016 et 2017 selon les estimations du cartel pétrolier publiées lundi.

A nouveau, les spéculations sur un possible accord de la limitation de la production par les membres de l'OPEP en marge du Forum de l'Energie à Alger du 26 au 28 septembre influencent les marchés.

"On ne voit pas vraiment de bonnes nouvelles de ce côté là. On a l'impression qu'ils ne vont rien faire lors de la réunion qui arrive", a jugé Carl Larry.

Plus généralement, "les marchés d'actions sont faibles et vu le contexte économique on pense que la demande va être morose", a ajouté l'analyste de Frost and Sullivan.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à New York, anticipant une hausse de l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite