Menu
RSS
A+ A A-

La chute des stocks américains de pétrole fait bondir les cours

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont bondi jeudi après l'annonce d'une chute massive des réserves américaines de brut, même si certains observateurs relativisaient ce chiffre en l'expliquant par des circonstances exceptionnelles.
Le cours du baril de "light sweet crude", référence américaine du brut, a pris 2,12 dollars à 47,62 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a avancé de 2,01 dollars à 49,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"On a pris connaissance d'une grosse chute des stocks de pétrole brut" aux Etats-Unis, a mis en avant James Williams, de WTRG Economics.

Déjà dans le vert en début de séance, les cours du pétrole ont brusquement accéléré après l'annonce par le département de l'Energie (DoE) d'une baisse hebdomadaire de 14,5 millions de barils des réserves américaines de brut, un chiffre impressionnant puisque les stocks fluctuent rarement de plus de quelques millions de barils d'une semaine à l'autre.

"Personne n'a vu venir" ces chiffres, a reconnu Fawad Razaqzada, de Forex.com, rapportant qu'ils avaient "surpris même les plus optimistes des pronostics".

Les réserves de brut n'avaient pas connu une telle baisse depuis 1999, ce qui apporte un soulagement à des investisseurs inquiets du haut niveau de l'offre mondiale, même si certains analystes craignent qu'il soit de courte durée.

- Production en baisse

Si les stocks ont autant baissé, "c'est presque uniquement parce que les importations ont été retardées par la tempête de la semaine dernière", a remarqué M. Williams.

La tempête Hermine, qui s'est étiolée cette semaine, a passé le début du mois à remonter la côte Est des Etats-Unis, par laquelle arrivent de nombreuses cargaisons d'or noir.

"La semaine prochaine on risque d'assister à une hausse d'une dizaine de million de barils" des réserves de brut, "car tous les navires vont se décharger après avoir ralenti pour éviter la tempête. Donc, le marché monte cette semaine... Mais il baissera la semaine prochaine !"

Les investisseurs ont tout de même pu digérer d'autres éléments engageants dans les chiffres du DoE, dont une baisse marquée des réserves d'essence ainsi qu'un nouveau déclin de la production, même si celui-ci est uniquement dû à une chute dans l'Etat de l'Alaska.

"Il ne s'agit que de données d'une semaine", mais "les investisseurs semblent acheter du pétrole et poseront des questions plus tard", a conclu M. Razaqzada sur le sujet.

En tout état de cause, ces chiffres ont permis de distraire provisoirement un marché pétrolier obnubilé par la perspective d'une réunion exceptionnelle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à la fin du mois.

Depuis la fin août, les cours évoluent largement en fonction des déclarations de membres du cartel et de la Russie, producteur extérieur à l'OPEP mais apparemment impliqué dans des négociations, selon qu'elles laissent ou non espérer un accord de stabilisation de la production.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

lundi 24 septembre 2018 à 16:21

Le pétrole grimpe, le Brent au plus haut depuis 2014 après l…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent ayant touché son plus haut niveau depuis près de...

lundi 24 septembre 2018 à 15:27

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions d…

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant...

lundi 24 septembre 2018 à 11:18

Le baril de pétrole Brent au plus haut depuis novembre 2014…

Londres: Le prix du baril de pétrole Brent a atteint lundi son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de...

lundi 24 septembre 2018 à 07:39

Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront s'ils le j…

Alger: Les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun, a déclaré le...

lundi 24 septembre 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de...

dimanche 23 septembre 2018 à 17:04

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces"…

Téhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite