Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en légère hausse à New York, restant dans l'expectative

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi à New York, le marché continuant à hésiter au gré des incertitudes et des spéculations sur les chances d'un accord de gel de l'offre entre pays producteurs.
Le cours du baril de "light sweet crude", référence américaine du brut, a pris 39 cents à 44,83 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une séance de clôture pour la fête américaine du Travail.

"Le contexte de surabondance continue à lester les cours en les maintenant à mi-chemin entre 40 et 50 dollars le baril", a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy. "On attend de voir surgir un nouveau moteur."

Alors que le marché new-yorkais n'a guère bougé mardi au sortir d'un week-end de trois jours, son homologue londonien avait déjà enregistré un début de semaine animé, avec un bond lundi immédiatement suivi par un franc repli.

"Depuis une ou deux séances, on voit à quel point le marché évolue en fonction des gros titres", a expliqué M. McGillian.

Depuis le week-end, des déclarations de l'Arabie saoudite, membre dominante de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), et de la Russie, l'un des principaux producteurs extérieurs au cartel, ont en effet relancé l'espoir d'un accord sur un gel de la production.

"Le marché a brusquement monté sur fond d'informations sur l'éventualité d'un accord... Et puis, on s'est mis à se demander +Et s'il n'y avait aucun accord ?+ et les cours sont retombés au niveau où ils étaient auparavant", a résumé M. McGillian.

L'Arabie saoudite a elle-même douché les espoirs en jugeant superflu de décider d'un gel de l'offre, alors que les investisseurs comptent sur une telle mesure en vue d'une réunion exceptionnelle de l'OPEP à la fin du mois à Alger.

"Pour le moment, la réaction du marché laisse penser que des déclarations ne suffisent plus à soutenir les cours ; le marché a besoin d'actions", a écrit Tim Evans de Citi.

Les incertitudes règnent d'autant plus que les observateurs gardent le souvenir de l'échec d'un sommet du même type, en avril dernier, à l'issue duquel les membres de l'OPEP, tiraillée par les tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, n'avaient pu trouver aucun accord.

"C'est facile d'évoquer un gel de la production, mais ce sera plus difficile d'y parvenir, puisque l'Iran est en voie de relever sa production à 4 millions de barils par jour (bj) et le Nigeria se prépare à rétablir la sienne", a jugé M. Evans.

L'Iran a fait cette année son retour sur le marché mondial, à la suite de la levée de sanctions internationales, tandis que le Nigeria essaie de se remettre d'une vague de sabotages par divers groupes rebelles dans sa région pétrolifère.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en légère hausse à New York, restant dans l'expectative


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite