Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York, l'incertitude régnant

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse mardi à New York, au sortir d'un long week-end aux Etats-Unis, dans un marché balloté par les spéculations en vue d'une réunion entre grands producteurs à la fin du mois.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril "light sweet crude", référence américaine du brut, pour livraison en octobre, perdait 28 cents à 44,16 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché semble manquer de direction ce matin", a reconnu Kyle Cooper, de IAF Advisors.

Les faibles fluctuations du marché new-yorkais, fermé la veille pour un jour férié, ne rendent cependant pas compte des importantes fluctuations des cours pétroliers depuis le week-end, puisqu'ils ont bondi lundi à Londres avant de nettement se replier.

Les cours de l'or noir ont initialement profité du fait que "la Russie et l'Arabie saoudite se sont mises d'accord, en marge du G20 en Chine, pour coopérer sur le marché pétrolier mondial", comme l'ont rappelé dans une note les experts de Commerzbank.

Ces déclarations ont relancé les spéculations sur un gel de l'offre, à l'approche d'une réunion exceptionnelle fin septembre de l'Organisation des pays de pétrole (OPEP), dont Ryad est le membre dominant, et après des propos déjà conciliants de la Russie, non membre du cartel.

Toutefois, "aucune mesure concrète n'a été décidée pour l'instant, donc rien n'est susceptible de changer à court terme", ont minimisé les experts de Commerzbank, soulignant que l'Arabie saoudite avait explicitement exclu la nécessité d'un gel de la production.

Les cours n'ont guère semblé relancés par des propos tenus par mardi par l'Iran, qui a assuré soutenir "toute décision des pays producteurs pour stabiliser le marché pétrolier", après avoir pu faire son retour sur le marché mondial cette année à la suite de la levée de sanctions.

Pour l'heure, "le marché risque de se contenter d'attendre jeudi (...) pour trouver une direction", a conclu M. Cooper, faisant allusion à des chiffres hebdomadaires sur le niveau de l'offre américaine.

Le département de l'Energie (DoE) publie habituellement le mercredi ces chiffres, toujours très surveillés dans un contexte de réserves élevées, mais ils seront repoussés au lendemain en raison du jour férié de lundi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu à New York, l'incertitude régnant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite