Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en nette baisse après une hausse des stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement baissé mercredi, plombés par une hausse plus forte que prévu des stocks hebdomadaires américains de brut.
Le cours du baril "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a baissé de 1,65 dollar à 44,70 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat européen de référence, a perdu 1,33 dollar à 47,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les chiffres des stocks ont fortement poussé à la baisse", a analysé John Kilduff de Again Capital, pointant "la forte hausse des réserves de pétrole brut et de diesel sur lequel se concentre désormais le marché à l'approche de l'hiver".

Lors de la semaine achevée le 26 août, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 2,3 millions de barils aux Etats-Unis, soit bien plus que ne le prévoyaient les analystes, à 525,9 millions de barils, selon le rapport du Département de l'Energie (DoE).

Les chiffres du DoE dépassent également les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute (API), qui avait annoncé la veille une progression de quelque 900.000 barils des réserves de brut.

Contrairement aux prévisions, les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont augmenté de 1,5 million de barils et se trouvent proches de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette période de l'année, pesant là aussi sur les cours.


- Un accord qui s'éloigne

Plus tôt dans les échanges, le brut avait souffert d'un renforcement temporaire du dollar, à la suite de la parution des estimations favorables sur l'emploi dans le secteur privé du groupe ADP en août.

Ce premier indicateur avant la publication, jugée cruciale pour la Réserve fédérale, des chiffres officiels du gouvernement américain vendredi, a renforcé l'hypothèse d'une hausse des taux.

Le pétrole, libellé en dollar, souffre généralement de la hausse du billet vert qui le rend plus cher pour les pays utilisant d'autres monnaies.

"Tout s'est accumulé et a brisé l'élan du pétrole", qui avait progressé de plus de 20 % entre le 1er et le 19 août, soutenu par les spéculations une possible limitation de l'offre, a noté M. Kilduff.

"On n'attend plus aucun progrès de la rencontre entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en septembre en Algérie", a jugé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Dans un contexte de surabondance, l'annonce de cette réunion avait relancé les espoirs d'un accord pour un gel de l'offre, mais ils semblent se dissiper au fil des séances.

Eux aussi pessimistes sur un accord, les experts de Barclays ont pointé dans une note l'objectif iranien d'atteindre les 4 millions de barils par jour (mbj) d'ici la fin de l'année.

Grande rivale régionale de Téhéran, "l'Arabie saoudite renâclera à réduire sa production si l'Iran ne fait pas de même", les deux pays étant membres de l'OPEP, ont expliqué les analystes de Commerzbank, dans une note.

Une première réunion de ce type en avril s'était soldée par un échec sur fond de tensions entre ces deux pays.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en nette baisse après une hausse des stocks aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite