Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit après des rumeurs sur un possible soutien de l'Iran à une action de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mardi en fin d'échanges européens, galvanisés par des informations selon lesquelles l'Iran pourrait appuyer une action coordonnée des membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) pour soutenir les prix de l'or noir.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 49,48 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 17 cents à 47,58 dollars.

Les prix du pétrole se sont montrés volatils mardi, (réagissant) à des spéculations et des rumeurs concernant un gel de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), relevait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Alors que les cours ont débuté la séance dans le rouge, creusant leurs pertes de la veille, ils ont rebondi peu après l'ouverture des échanges américains après que selon certaines informations, des sources anonymes au sein de l'OPEP suggèrent que l'Iran envoie +des signaux positifs indiquant qu'il pourrait appuyer une action coordonnée+ pour soutenir les cours du brut, poursuivait M. Lawler.

Les cours du Brent et du WTI, qui étaient tombés début août à des plus bas en trois mois et demi, sont parvenus depuis à fortement rebondir, portés notamment par l'annonce d'une réunion informelle des membres de l'OPEP fin septembre à Alger, ce qui a relancé les espoirs de voir les producteurs de brut du cartel s'entendre sur un gel de l'offre.

Mais depuis lundi, les prix étaient de nouveau orientés à la baisse, souffrant de prises de bénéfices après une spectaculaire flambée qui les a vus gagner quelque 16% en sept séances consécutives, les investisseurs prenant prétexte de plusieurs actualités défavorables sur le front de l'offre pour vendre leurs positions.

Les marchés pétroliers tentent soudain de retrouver leur entrain après des informations selon lesquelles l'Iran pourrait soutenir toutes les intentions possibles des membres de l'OPEP en matière de débit de production, ce qui a entraîné un soudain changement dans l'humeur des investisseurs, expliquait à l'AFP Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

L'analyste se montrait toutefois prudent sur la nature de ce rebond, estimant qu'il était essentiellement encouragé par la spéculation.

Si (ces rumeurs autour de l'Iran) peuvent constituer des nouvelles séduisantes pour quiconque espère une réduction de production, il convient de souligner que nous avons lu énormément de rumeurs (à ce sujet) dans le passé provenant de différents producteurs de pétrole et qu'aucune n'a porté ses fruits jusqu'à présent, prévenait M. Ahmad.

Mais alors que peu (d'investisseurs) s'attendent réellement à un accord de l'OPEP au moment où l'Iran accroît encore sa production, cette simple perspective est suffisante pour tenir à distance les investisseurs aux positions vendeuses, soulignait de son côté M. Lawler.

A partir de mercredi, le marché pourra toutefois recentrer son attention sur les fondamentaux de l'offre et de la demande avec les données hebdomadaires officielles sur les réserves américaines de brut, dont la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) donnera ses propres estimations dès ce mardi après la clôture.

(c) AFP


Commenter Le pétrole rebondit après des rumeurs sur un possible soutien de l'Iran à une action de l'Opep

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite