Menu
A+ A A-

Pétrole: le Brent dépasse les 50 dollars, soutenu par le dollar et les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient en nette hausse jeudi en fin d'échanges européens, le Brent dépassant même les 50 dollars, profitant du recul du dollar et de la baisse surprise des stocks américains annoncée la veille.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 50,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi. Il repassait au-dessus des 50 dollars, pour la première fois depuis début juillet.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre gagnait de son côté 1,26 dollar à 48,05 dollars.

Le Brent retrouve les 50 dollars en raison de la faiblesse du dollar, résumait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

L'or noir recevait du soutien d'un accès de faiblesse du dollar, lui-même déprécié par les incertitudes entourant le calendrier de resserrement de la politique monétaire de la Fed - encore mises en lumière dans les minutes de sa dernière réunion, publiées mercredi. Un dollar moins onéreux permet aux investisseurs munis d'autres devises d'acheter pour moins cher du pétrole, libellé en billet vert, ce qui dope la demande pour le baril.

Pour expliquer la bonne tenue du pétrole, les analystes de Commerzbank mentionnaient la faiblesse du dollar et également un déclin marqué inattendu des stocks américains de brut et d'essence.

La publication mercredi des données hebdomadaires sur les stocks aux Etats-Unis par le département américain de l'Energie (DoE) a fait apparaître une chute de 2,5 millions de barils des réserves commerciales de brut, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une hausse de 950.000 barils. Elles ont aussi fait état d'une baisse de 2,7 millions de barils des stocks d'essence, contre un repli de seulement 1,7 million attendu, d'après le consensus de Bloomberg.

Plus généralement, selon M. Lawler, les prix du pétrole prolongeaient un mouvement de hausse de deux semaines, ajoutant que le Brent a progressé de 20% depuis ses plus bas du début du mois, signe que le marché intègre les chances d'un accord sur la production lors de la réunion informelle de l'OPEP le mois prochain.

Les cours restaient en effet soutenus par les discussions préalables à cette réunion informelle de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP), prévue en marge du Forum International de l'Énergie du 26 au 28 septembre à Alger.

Cette agitation, renforcée par des interventions verbales de la Russie, laisse penser que certains producteurs voudraient une action concertée de gel de production de façon à soutenir les cours. Mais la plupart des analystes sont très sceptiques quant à la concrétisation éventuelle de ces déclarations.

A l'heure actuelle, nous voyons les mentions d'un gel comme une simple diversion de la part de l'Arabie saoudite, qui compte bien continuer de gagner autant de parts de marché qu'elle le peut, jugeait Olivier Jakob, expert chez Petromatrix.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le Brent dépasse les 50 dollars, soutenu par le dollar et les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite