Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole englué, doutes autour de la stratégie de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole peinaient à progresser mardi pendant les échanges européens, les investisseurs doutant de la capacité de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) à s'entendre sur un gel de la production.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 48,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre grappillait dans le même temps 29 cents à 46,03 dollars.

L'or noir a gagné du terrain depuis la semaine dernière grâce à l'espoir que les membres et non membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) puissent trouver un accord afin de freiner la production, lors d'une réunion informelle en marge du Forum International de l'Énergie du 26 au 28 septembre à Alger.

Mais les investisseurs semblent de plus en plus sceptiques quant à la possibilité d'un accord, gardant en mémoire l'échec au printemps dernier d'un sommet entre la Russie et la plupart des membres de l'OPEP.

"Il se pourrait que les doutes sur les possibilités d'un accord aient pesé" sur les cours, a déclaré à l'AFP Bernard Aw, analyste chez IG Markets Singapour.

"Les investisseurs se disent que si l'Iran ne participe pas aux discussions, Ryad ne montrera peut-être pas beaucoup de souplesse", a-t-il ajouté.

Reste que les prises de position répétées des producteurs ces derniers jours continuent de retenir l'attention, apportant un minimum de soutien aux cours.

"Les discussions autour du sujet permettent au moins aux prix de s'élever quelque peu, comme c'était le cas au printemps. Encore une fois, les ministres vénézuéliens voyagent autour du monde pour persuader les autres pays d'accepter un accord" pour réduire la production du cartel, remarquaient les experts de Commerzbank, sans illusion sur les chances de succès toutefois.

Ils soulignaient en outre qu'au printemps, ces illusions de pourparlers avaient coïncidé avec une baisse de la production américaine de pétrole de schiste, et des suspensions d'exploitation imprévues, en raison de diverses catastrophes et événements politiques sociaux au Canada, au Nigeria et au Koweit.

De tels événements étant cette fois absents, les experts de Commerzbank attribuaient une bonne part du rebond des cours de la semaine dernière à des phénomènes spéculatifs, et avertissaient que diverses données sur les stocks américains attendues d'ici mercredi pourraient entraîner une rechute des cours si elles confirment l'impression de surabondance mondiale d'or noir.

(c) AFP


Commenter Le pétrole englué, doutes autour de la stratégie de l'Opep

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite